Une sénatrice azuréenne écrit à Gérald Darmanin pour réclamer... une brigade à cheval

Alexandra Borchio-Fontimp sollicite la création d'une brigade à cheval permanent au sein de la Garde républicaine des Alpes-Maritimes. "Les citoyens verront ainsi l'animal majestueux avant l'uniforme", plaide l'édile antiboise.

Lionel Paoli lpaoli@nicematin.fr Publié le 16/09/2022 à 14:46, mis à jour le 16/09/2022 à 16:07
Alexandra Borchio-Fontimp insiste sur les "vertus non-négligeables" de son projet. Photo DR

Insolite au premier abord, la demande n'a rien de fantaisiste. Alexandra Borchio-Fontimp a écrit ce vendredi au ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, pour solliciter "la création d'un poste à cheval permanent au sein de la Garde républicaine des Alpes-Maritimes."

Dans cette lettre, cosignée par le maire de Cagnes-sur-Mer Louis Nègre, la sénatrice insiste sur les "vertus non-négligeables" de ce projet. "Les citoyens verront ainsi l'animal majestueux avant l'uniforme, entraînant de fait une plus grande capacité à venir échanger avec le cavalier", explique-t-elle.

La création d'un tel poste nécessiterait, selon l'élue antiboise, "quatre chevaux, deux gardes républicains, deux gendarmes et la mobilisation d'un pôle réserviste". Les quadrupèdes pourraient être pris en charge à l'hippodrome Côte d'Azur pour un coût estimé à 25.000 euros par an.

Actuellement, les équidés ne sont présents que pendant la période estivale.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.