Rubriques




Se connecter à

Une manifestation à Nice pour dénoncer la tragédie permanente des violences faites aux femmes

"Je l’aimais tant que, pour la garder, je l’ai tuée." Place du Général-de-Gaulle, à la "Libé", la pancarte claque au milieu d'une nuée de manifestantes et manifestants tout de mauve vêtus. La couleur des féministes.

G.L Publié le 27/11/2021 à 16:34, mis à jour le 27/11/2021 à 17:34
La manif lors de son rassemblement sur la place Général-de-Gaulle. Frantz Bouton/Nice Matin

Le collectif  "Nous toutes 06", de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, organise ce samedi 27 novembre, une manifestation à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

Les slogans, appelant à la prise de conscience, étaient de toutes les pancartes et tee-shirts.

Un "die-in" de 104 personnes 

Place Massena, le collectif a prévu d'organiser un "die-in". 104 personnes, soit le nombre de femmes déjà victimes d'un féminicide en France depuis le début de l'année, doivent s'allonger par terre.

 

Toutes portent une pancarte indiquant le nom de la victime. "Celles qui sont cerclées de rouge sont celles qui se sont vu opposer un refus de plainte ou un classement sans suites", a expliqué la co-pilote de "Nous Toutes 06", Laurena Couppey.

En France, 65% des femmes mortes sous les coups de leurs conjoints avaient pris contact avec la justice. Les manifestantes, affirmant qu'Emmanuel Macron n'a pas tenu ses engagements pour combattre ce fléau, en ont appelé à une prise de conscience immédiate. "Ces violences ne sont pas une fatalité, elles sont l’expression d’une domination, on appelle ça le patriarcat", a harangué Laurena Couppey. 

La manif, qui a croisé celle des anti pass remontant vers Libération, entend dénoncer également, entre autres, les violences "invisibilisées" faites aux enfants. Le Centre LGBT, le collectif "Toutes aux frontières" participait activement à la manifestation.

Une urgence ?

Composez le 3919 "Violence Femmes Info", numéro national de référence pour les femmes victimes de violences (conjugales, sexuelles, psychologiques, mariages forcés, mutilations sexuelles, harcèlement...)

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.