“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Trafics et arnaques aux vaccins contre la Covid-19: l'avertissement d'Interpol

Mis à jour le 02/12/2020 à 12:10 Publié le 02/12/2020 à 12:10
Interpol. Image d'illustration.

Interpol. Image d'illustration. Photo AFP

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Trafics et arnaques aux vaccins contre la Covid-19: l'avertissement d'Interpol

Interpol publie ce mercredi 2 décembre une notice orange, mettant en garde les services de sécurité de 194 pays. L'agence en est certaine: les réseaux de crime organisé vont tenter de perturber et d'infiltrer les chaînes d'approvisionnement de vaccins contre la Covid-19.

Anticiper et se préparer.

C'est le but de cette notice orange émise par Interpol à l'attention des services de sécurité de 194 pays, ce 2 décembre 2020. 

L'Organisation internationale de police criminelle, communément appelée Interpol, prévient: "les réseaux de crimes organisés vont tenter d'infiltrer et perturber les chaînes d'approvisionnement des vaccins contre la Covid-19".

Selon elle, la pandémie a déclenché "un comportement criminel opportuniste et prédateur sans précédent".

"Ce sera une attaque de tous les types d'activités criminelles liées au vaccin contre la Covid-19"

Dans un communiqué publié sur leur site, les policiers, par la voix du secrétaire général d'Interpol Jürgen Stock, estiment que les vaccins sont la principale cible des réseaux de crimes organisés mais qu'ils pourraient interférer sur d'autres produits.

Une situation à laquelle les forces de l'ordre devront se préparer car, toujours selon Interpol, ce "sera une attaque de tous les types d'activités criminelles liées au vaccin contre la Covid-19", explique le secrétaire général Stock.

D'où l'émission de cette notice orange qui, traditionnellement, est publiée à propos d'un "événement, une personne, un objet ou un procédé représentant une menace grave et imminente pour la sûreté publique".

Les faux tests et médicaments aussi dans le viseur

Reste que les vaccins ne seront pas les seules cibles des réseaux criminels.

Les faux médicaments seront également commercialisés, "ce qui pourrait poser un risque important pour la santé, voire la vie" des acheteurs.

De faux kits de dépistage pourraient aussi voir le jour à mesure que les "vols internationaux reprendront".

Interpol recommande d'être extrêmement vigilant lors d'achats de produits d'hygiène et de santé, en ligne. 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.