Rubriques




Se connecter à

Thaïlande: droit d'entrée de 9 dollars pour les visiteurs étrangers

La Thaïlande, qui cherche à soulager son secteur du tourisme ravagé depuis la pandémie, va introduire un droit d'entrée de 9 dollars pour les visiteurs étrangers, ont annoncé mercredi les autorités.

AFP Publié le 12/01/2022 à 14:11, mis à jour le 12/01/2022 à 14:05
La plage de Karon le 30 juin 2021. Photo AFP - LILLIAN SUWANRUMPHA

Cette taxe sera mise en place à partir d'avril pour financer la gestion des attractions touristiques et couvrir l'assurance-accident de certains vacanciers incapables d'acquitter eux-mêmes les frais, a indiqué à l'AFP Yuthasak Supasorn, gouverneur de l'Autorité du Tourisme de Thaïlande.

Elle sera incorporée dans les tarifs aériens, a précisé le porte-parole du gouvernement, Thanakorn Wangboonkongchana, dans un communiqué.

En 2019, près de 40 millions de visiteurs ont afflué en Thaïlande, l'un des pays les plus visités au monde.

 

Le royaume s'est fermé à partir de 2020 en imposant des règles strictes de quarantaine pour lutter contre la pandémie.

Seuls quelque 100.000 visiteurs s'y sont rendus de janvier à octobre 2021.

Fin 2021, la Thaïlande a assoupli ses règles d'entrée draconiennes avant de se refermer à nouveau avec le variant Omicron.

Le programme "Sandbox" ("bac à sable") a toutefois été élargi: trois destinations balnéaires du sud ont été ajoutées à l'île de Phuket.

Dans le cadre de ce plan, les voyageurs entièrement vaccinés passent sept nuits dans la zone "bac à sable". Si leur test Covid est négatif, ils peuvent voyager librement dans toute la Thaïlande.

Une quarantaine obligatoire de 10 à 14 jours est appliquée pour ceux qui ne sont pas complètement vaccinés.

 

Les autorités espèrent attirer cinq millions de touristes étrangers en 2022, un chiffre qui pourrait tripler si les restrictions en provenance notamment de Chine et d'Inde, deux des principaux marchés pour le secteur, sont levées.

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.