“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Téléphone, infractions, éthylotests... Ce qui change dès ce vendredi en matière de sécurité routière

Mis à jour le 22/05/2020 à 17:16 Publié le 22/05/2020 à 17:15
Illustration.

Illustration. Photo Philippe Arnassan

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Téléphone, infractions, éthylotests... Ce qui change dès ce vendredi en matière de sécurité routière

Plusieurs mesures concernant la sécurité routière sont entrées en vigueur ce vendredi 22 mai. Elles ont été décidées lors du comité interministériel du 9 janvier 2018.

Avis aux usagers de la route, il y a du changement! 

Une série de nouvelles dispositions, publiées au Journal Officiel, entrent en vigueur ce vendredi. 

Voici ce qu'il faut en retenir. 

combo Téléphone et infraction

Les automobilistes qui commettent une infraction routière avec leur téléphone à la main verront désormais leur permis de conduire immédiatement retenu et encourront une suspension pouvant aller jusqu'à un an.

Les infractions concernées sont, par exemple, le défaut de clignotant, le franchissement d'une ligne continue, les excès de vitesse, les refus de priorité aux piétons ou les dépassements dangereux.

Au-delà des 72 heures de rétention, le préfet pourra prononcer une suspension de permis pouvant aller jusqu'à six mois et même un an en cas d'accident, de conduite en état d'alcoolémie ou après usage de stupéfiant.

Selon la Sécurité routière, le téléphone au volant est responsable d'un accident corporel sur 10 et multiplie les risques d'accident par trois.

éthylotests

Il n'est plus obligatoire de posséder un éthylotest dans son véhicule.

L'obligation de mise à disposition d'éthylotests dans les établissements de nuit est, elle, renforcée et expose désormais les contrevenants à une amende de 135 euros.

véhicules équipés d'un EAD

Allongement de six mois à un an la durée maximale d'obligation de ne conduire qu'un véhicule équipé d'un éthylotest anti-démarrage (EAD), lorsque cette mesure est prononcée comme alternative à la suspension du permis de conduire.

Ce dispositif impose de souffler dans un éthylotest et bloque le véhicule si l'alcoolémie est trop élevée.

L'obligation de mise à disposition d'éthylotests dans les établissements de nuit est, elle, renforcée et expose désormais les contrevenants à une amende de 135 euros.

Conduite supervisée

L'accès à la conduite supervisée est simplifiée. 

"En cas d'échec à l'épreuve de conduite, tout élève dispose d'un droit d'accès à la conduite supervisée sans délai ni formalité, exceptée celle d'obtenir l'accord de son assureur", peut-on lire sur le site de la Sécurité routière

inspecteurs et examinateurs du permis

Les inspecteurs et examinateurs du permis de conduire bénéficient désormais d'une meilleure protection. 

"À la suite d'un dépôt de plainte pour agression physique ou verbale envers un inspecteur du permis de conduire ou un examinateur, un candidat au permis de conduire peut se voir interdire de se présenter à l'examen par le préfet du département où l'infraction a été commise."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.