“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Souad: "Pour rendre nos villes plus humaines, il faut avoir confiance en l'autre" 5/6

Mis à jour le 03/01/2019 à 18:55 Publié le 03/01/2019 à 18:55
Souad El Batlaoui suggère de "proposer, dans les quartiers des lieux d'écoute, de rencontres entre générations, personnes de différentes cultures. Des espaces où on cultive l'ouverture."

Souad El Batlaoui suggère de "proposer, dans les quartiers des lieux d'écoute, de rencontres entre générations, personnes de différentes cultures. Des espaces où on cultive l'ouverture." Photo Frantz Bouton

Souad: "Pour rendre nos villes plus humaines, il faut avoir confiance en l'autre" 5/6

Citoyens, bénévoles, ils se bougent pour rendre nos villes plus humaines. Par des petites actions, ils changent la vie de leur quartier. Rencontres avec ces femmes et ces hommes qui tissent du lien.

Qui est-elle?

Souad El Batlaoui habite à l'Ariane. Originaire du Maroc, elle a cherché dès son arrivée à Nice, ce qu'elle pouvait apporter à la ville. "J'ai commencé par des cours d'alphabétisation pour les femmes", rembobine-t-elle. Puis, en 1998 elle fonde "Médiation Cité."

Depuis 20 ans, elle accueille dans le local de l'association, rue Droite, des femmes et des hommes en difficulté. Pour répondre aux besoins croissants de ces personnes précaires et lutter contre l'isolement, elle a ouvert une antenne à l'Ariane en 2012 et...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct