"Soi-disant il embêtait les autres clients": un adolescent autiste refusé d'un restaurant à Digne-les-Bains

La mésaventure de Yannis, 14 ans, se propage sur les réseaux sociaux et a suscité énormément de réactions.

La rédaction Publié le 24/01/2023 à 11:50, mis à jour le 24/01/2023 à 11:55
Une terrasse à Paris, le 19 mai (image d'illustration). Photo AFP

Les messages de soutien arrivent "d'Espagne, de Norvège, du Maroc". Albert Montalbano ne s'attendait pas à ça lorsqu'il a raconté le 12 janvier dernier sur Facebook, l'histoire de son fils Yannis, âgé de 14 ans et atteint d'autisme. "Les gens étaient choqués, il y avait beaucoup de colère", rapporte-t-il à nos confrères de La Provence.  

Depuis quelques mois, lorsqu'il sortait de l'Institut médico-éducatif (IME), l'adolescent avait pris pour habitude de se rendre dans un bar à Digne-les-Bains, pour "boire un sirop", avec la personne qui le garde. 

"Je ne l'avais jamais vu comme ça"

Mais le 11 janvier ne sera pas un jour comme les autres pour Yannis. "Le serveur était gêné mais il est allé demander qu’il ne revienne plus car soi-disant il embêtait les autres clients", s’indigne le père de l'adolescent. 

S'il a écrit ce message sur Facebook, c'était tout d'abord pour expliquer au plus grand nombre que son fils souffrait d'un handicap. Mais aussi, afin "d'éduquer pour ne pas rencontrer à nouveau ce type de comportement".

"Je ne l’avais jamais vu comme ça, Yannis comprend tout et là il a ressenti le rejet." Même s'il ne parle pas beaucoup, ces parents ont ressenti chez lui une immense tristesse. La neuropsychiatre qui le suit depuis qu'il est enfant, assure ne pas l'avoir vu autant bouleversé depuis fort longtemps. 

Un être humain comme les autres

"C’est quelqu’un de très sensible qui ressent les émotions comme nous" souligne la professionnelle, "on ne se rend pas compte mais pour Yannis aller boire un sirop en restant assis c’est le fruit d’années de travail pour y arriver."

Elle poursuit: "Côtoyer Yannis est source de richesses et d’apprentissages. Ce que je regrette dans cette histoire, c’est que les restaurateurs n’ont pas fait la démarche d’aller vers lui. Ils auraient ainsi pu expliquer à leurs clients le trouble autistique de Yannis et se rendre compte que c’est un être humain comme les autres."

Du côté de l'établissement, on donne une tout autre version et on assure que l'adolescent est toujours le bienvenu. Les gérants admettent seulement avoir demandé à ce que "Yannis soit canalisé pour éviter qu'il ne se blesse" et non qu'il ne revienne plus. 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.