Rubriques




Se connecter à

Seuls les véhicules les moins polluants pourront circuler dans six communes des Alpes-Maritimes en cas de pollution

La circulation différenciée sera mise en place dans 6 villes des Alpes-Maritimes en cas de pollution a annoncé ce vendredi 3 septembre la préfecture.

Damien Allemand Publié le 03/09/2021 à 12:34, mis à jour le 03/09/2021 à 12:35
Illustration. Photo F. V.

Attention aux prochains épisodes de pollution aux particules fines dans les Alpes-Maritimes. La préfecture a annoncé vendredi 3 septembre que désormais, seuls les véhicules les moins polluants pourront circuler dans six communes du département en cas d'alerte. 

Les villes concernées sont Nice, Cannes, Antibes, Vallauris, Cagnes-sur-Mer et Saint-Laurent-du-Var. Soit "les six communes les plus touchées par les épisodes de pollution et les pics d'ozone", précise la préfecture. 

Pour continuer à circuler, il faudra que les automobilistes présentent une vignette Crit'Air pour leurs véhicules. 

 

Ces vignettes s'achètent sur Internet, sur le site du ministère de la Transition écologique moyennant 3,67 euros. Elle permet de différencier les véhicules selon leur degré de pollution.

"Les véhicules équipés de vignettes 1, 2 ou 3 et les véhicules propres pourront circuler partout ; les véhicules équipés des vignettes 4 et 5 ou les véhicules non classés ne seront pas autorisés à circuler dans les périmètres de restriction de circulation entre 6h et 20h", ajoute la préfecture dans son communiqué. 

La circulation différenciée est déjà en place notamment à Paris et Marseille. Il s'agit "d'un levier important pour réduire efficacement ces épisodes de pollution", poursuit la préfecture des Alpes-Maritimes. 

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.