Rubriques




Se connecter à

Restos, bars, salles de sport, frontières... Où est-on désormais tenu de scanner un QR code via l'application TousAntiCovid?

"Signal": c'est le nom d'une nouvelle extension présente sur l'application TousAntiCovid. A partir du 9 juin, plusieurs établissements demanderont à leurs clients de scanner un QR code à l'entrée, afin notamment d'être mis au courant de la circulation éventuelle de la Covid-19 autour de soi.

F.C. Publié le 09/06/2021 à 10:09, mis à jour le 09/06/2021 à 10:09
La version numérique du pass sanitaire, à retrouver directement sur l'application #TousAntiCovid après avoir obtenu ses deux doses de vaccin. Photo AFP

Dès ce mercredi (9 juin), les restaurateurs, à nouveau autorisés à accueillir de la clientèle en intérieur (avec une jauge de 50% et à 6 personnes par table maximum), seront en droit de demander à ces derniers de scanner un QR code à l'entrée de leurs établissements. Et ils ne seront pas les seuls, puisque les salles de sport et les bars sont aussi concernés. Le principe est simple: il faudra prendre en photo un code mis à disposition, via l'application TousAntiCovid. A ne pas confondre avec le pass sanitaire, initiative lancée par le gouvernement pour attester d'une vaccination, sur la même appli. 

Le système dit de "traçage de contacts" par géolocalisation est similaire à celui précédemment mis en place dans ladite application, pour vous prévenir de la présence d'une personne infectée proche de vous. Il n'utilise pas la puce GPS présente dans les smartphones, mais plutôt le "code" du lieu, la date et l'heure de visite. Cette fonctionnalité, appelée "Signal", vous enverra alors une alerte si jamais un autre client ayant lui aussi scanné le QR code de l'établissement dans la même fenêtre de temps (2 heures) est testé positif à la Covid-19. Problème: scanner ne sera pas obligatoire. On fait le point.

Dans les restaurants: oui mais...

Si les restaurateurs sont sommés de mettre à disposition le fameux QR code lié à l'application TousAntiCovid, ils sont également tenus de tenir un "carnet de rappel" au format papier, afin de ne pas léser les clients sans portable. De fait, la cohabitation entre codes et cahiers rend le concept de traçage plutôt caduc. Comment prévenir un client ayant rempli le carnet papier de la présence du virus détectée chez un client utilisant, lui, l'application Anti-Covid? Et vice-versa.

Dans les bars: oui mais... 

S'ils souhaitent recevoir à nouveau de la clientèle en intérieur, les gérants de bars doivent eux aussi mettre à disposition un cahier ou un QR code. Avec le couvre-feu étendu à 23 heures à partir de mercredi, les débits de boissons devraient être les plus fréquentés, même si l'on peut imaginer que certains établissements se contenteront de servir en terrasse pour éviter les contrôles. En effet, le plan de réouverture imaginé par le gouvernement est peu ou prou le même que celui pensé pour les restaurants, mais il n'y a pas encore de date précise sur la possibilité de servir et consommer au comptoir.

 

chez les coiffeurs: PAS ENCORE

Au-delà des restaurants et des bars, le ministère de l'Économie envisageait en mars d'étendre l'usage des fameux QR codes à tous les établissements accueillant du public. Ainsi, les boutiques "de service" souhaitant l'afficher permettraient à leurs clients d'être prévenus en cas de contamination au moment de leur passage. Pour le moment, cet élargissement, discuté à Bercy, n'a donné lieu qu'à des expérimentations à petite échelle. Et les boutiques de marchandises ne sont pas concernées. En Allemagne, pour entrer chez un coiffeur, il faut notamment montrer un certificat de vaccination à jour.

dans les salles de sport: oui et non

Si les clubs de sport en intérieur, qui reprennent leur fonctionnement "quasi-normal" dès le 9 juin, doivent suivre un protocole plutôt strict, le QR code n'est pas à l'ordre du jour au sein des fédérations sportives. La reprise des activités physiques annoncée par le ministère en charge des Sports est dans sa deuxième phase de réouverture: le 9 juin, ce sera la reprise "pour tous les publics, avec limitation à 10 personnes pour les majeurs en pratique individuelle".

En revanche, concernant les salles de sport privées, dont la réouverture complète est prévue pour ce mercredi (après plus de 7 mois de fermeture), le livre de rappel ou le QR code sur TousAntiCovid sera de mise, comme pour les restaurants et les bars. Chaque personne qui pénétrera dans une salle de gym devra donc avoir le réflexe de scanner son application ou de remplir une feuille "d'émargement" incluant son numéro de téléphone ou son adresse e-mail.

voyages: ATTENTION à LA CONFUSION!

Si le pass sanitaire mis en place à partir du mercredi 9 juin passe lui aussi par l'application TousAntiCovid (via un système similaire de QR code à scanner), il ne s'agit pas de la même fonctionnalité. Pour obtenir le sésame sur son appli officielle, il faudra être totalement vacciné depuis deux semaines, OU présenter un test PCR antigénique négatif de moins de 48 heures, OU montrer un certificat de rétablissement de la Covid-19 datant d’au moins 15 jours. Il sera par ailleurs obligatoire de le montrer pour aller ou revenir de Corse et des Outre-Mer. Il s'agit en fait des mêmes règles imposées pour les voyages à destination de l’Union européenne, et pour lesquels un "pass européen" devrait être mis en circulation dès début juillet. Rien à voir, donc, avec le traçage de contacts.

 

un traçage "facultatif"

Cette géolocalisation sanitaire lors de la réouverture du pays a été imaginée pour permettre un meilleur contrôle de l'épidémie. Cependant, TousAntiCovid, l'application sur laquelle elle compte s'appuyer, n'a été téléchargée que par 16 millions de Français à date de fin mai 2021. Aucune mesure mise en place n'ayant de caractère obligatoire, l'efficacité de ce traçage dépendra donc également du civisme de chacun.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.