“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Respect du confinement à Monaco: le chef du gouvernement durcit le ton

Mis à jour le 07/04/2020 à 21:58 Publié le 07/04/2020 à 21:58
Serge Telle n’écarte pas l’idée d’une attestation de déplacement dérogatoire, comme en France, en cas de relâchement de la population…

Serge Telle n’écarte pas l’idée d’une attestation de déplacement dérogatoire, comme en France, en cas de relâchement de la population… Photo archives J.-F.O.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Respect du confinement à Monaco: le chef du gouvernement durcit le ton

Le chef du gouvernement princier annonce le renforcement des contrôles pour faire respecter les règles du confinement, et n’exclut pas de prendre des mesures encore plus strictes, si besoin.

Le message est clair. Serge Telle, le chef du gouvernement princier, l’a répété à maintes reprises, hier, tout au long de l’entretien qu’il a accordé à Monaco-Matin. Il faut à tout prix respecter les mesures de confinement. Sans quoi des restrictions encore plus fortes seront prises et des sanctions appliquées. Restez chez vous ou ça va barder, en somme…

Quelles sont les priorités, aujourd’hui, alors que le pic de l’épidémie n’est pas encore arrivé à Monaco?
La priorité des priorités est que nos structures de santé ne soient pas encombrées, que toute personne qui a besoin d’être soignée puisse l’être. Nous surveillons deux courbes avec la plus grande attention : la hausse du nombre de personnes positives au coronavirus et la hausse du taux d’occupation des lits de réanimation. Nous devons faire en sorte que ces deux courbes ne se télescopent pas. Et pour cela, il n’y a qu’une seule solution véritablement efficace: le confinement. C’est difficile, je le sais, surtout quand il fait beau, mais nous devons continuer à respecter les mesures de confinement. C’est indispensable.

"Renforcer le confinement si nécessaire”

Ce week-end, plus de 3.500 contrôles ont été effectués aux frontières et au cœur de la Principauté, et 200 résidents invités à rentrer chez eux. Est-ce à dire que vous constatez un relâchement dans le respect des règles de confinement?
De nombreux contrôles ont été effectués et une vingtaine de contraventions dressées ce week-end (lire ci-dessous). Nous devons tenir dans la durée, c’est le seul moyen de venir à bout de ce virus. Nous allons donc renforcer encore les contrôles car, avec les beaux jours, la tentation est grande de sortir. Ne succombons pas à la tentation. Sans quoi nous allons devenir beaucoup plus stricts.

Jusqu’à quel point?
Nous sommes à l’aube d’une décision de prolongation du confinement, en France comme à Monaco, au-delà du 15 avril. C’est une décision lourde que de rallonger cette période, d’une, deux, trois ou quatre semaines. Je comprends combien c’est difficile pour la population. Mais nous n’avons pas le choix. Nous serons donc particulièrement vigilants. Si nous constatons un relâchement lors du week-end de Pâques, nous réfléchirons aux moyens de resserrer les règles du confinement.

"Le port du masque obligatoire n’est pas envisagé”

Plus de 3.500 contrôles ont été réalisés par la Sûreté publique le week-end dernier à Monaco.
Plus de 3.500 contrôles ont été réalisés par la Sûreté publique le week-end dernier à Monaco. Photo Jean-François Ottonello

Songez-vous à instaurer l’attestation de déplacement dérogatoire à Monaco, comme cela se pratique en France?
C’est envisageable. Nous sommes un tout petit territoire. Nous n’imaginions pas, au début, avoir besoin de recourir à cette disposition. Mais l’on ne s’interdit rien si l’on constate un relâchement.

Se peut-il, par exemple, qu’à l’instar de la décision prise hier à Paris, les sorties pour faire du sport soient interdites de 10h à 19h?
Si le besoin devait s’en faire sentir, oui, bien sûr.

Pas très loin d’ici, à Nice et Cannes, le port du masque va devenir obligatoire pour toute sortie. Une telle mesure peut-elle être prise à Monaco?
Non, ce n’est pas envisagé. D’abord parce qu’une telle mesure n’est pas applicable aujourd’hui en Principauté, puisque nous ne pouvons pas fournir des masques aux quelque 40.000 résidents.

Deux entreprises de Monaco vont en produire environ 2.000 par jour…
Effectivement, il faudrait une vingtaine de jours pour que l’on puisse en doter toute la population monégasque. Mais pour que le gouvernement prenne une telle décision, il faudrait que les experts valident l’intérêt de rendre obligatoire le port du masque pour tout le monde.

"C’est difficile de rester chez soi mais c’est essentiel”

En France, l’Académie nationale de médecine l’a recommandé…
La doctrine a largement évolué depuis le début de la pandémie. C’est une bonne recommandation, dès lors que tout le monde peut se procurer un masque. D’ici là, nous devrons faire valider l’idée par notre collège d’experts. Mais en attendant, je le répète, pour lutter efficacement contre ce virus, le confinement sert, la discipline sert. L’effort de tous se traduit par un nombre limité de personnes positives à Monaco, de patients hospitalisés dans l’unité Covid ou en réanimation. Je souhaite que cela dure le plus longtemps possible. Je sais que c’est difficile de rester confiné chez soi, mais c’est absolument essentiel.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.