“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Remontés contre le recteur et l'inspection académique, plusieurs enseignants du collège Bellevue à Beausoleil ne font plus cours

Mis à jour le 26/01/2021 à 13:52 Publié le 26/01/2021 à 11:17
Les élèves ont tout de même été accueillis.

Les élèves ont tout de même été accueillis. Photo Jean-Francois Ottonello

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Remontés contre le recteur et l'inspection académique, plusieurs enseignants du collège Bellevue à Beausoleil ne font plus cours

Pour protester contre les conditions de travail dans un climat sanitaire délicat, plusieurs enseignants (encore valides) du collège Bellevue à Beausoleil n’ont pas donné cours ce mardi matin.

Fermé toute la semaine dernière sur décision préfectorale, après la détection d’une quinzaine de cas positifs à la Covid-19 chez les élèves et autant chez les adultes, le collège Bellevue rouvrait ses portes ce mardi matin.

Mais plusieurs enseignants, mécontents des conditions de réouverture, ont décidé de ne pas donner cours aux collégiens. Ces derniers ont toutefois été accueillis au sein de l’établissement scolaire.

"On a envoyé un mail au rectorat et à l’inspection académique ce lundi soir. Nous ouvrons sans vie scolaire, sans notre principal qui est en arrêt maladie, avec deux agents d’entretien seulement, explique une enseignante. En date du dimanche soir, 25 adultes sur 55, étaient toujours positifs et en confinement. Il n’est pas possible de faire cours dans ces conditions. Nous sommes plusieurs professeurs, en notre nom propre, à songer à porter plainte contre le recteur et l’inspection académique pour mise en danger de vie d’autrui."

 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.