“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Qu'est ce que le "rip-deal", cette escroquerie qui fait un malheur sur la Côte d'Azur?

Mis à jour le 08/08/2019 à 08:18 Publié le 08/08/2019 à 08:17
Le

Le Photo AFP

Qu'est ce que le "rip-deal", cette escroquerie qui fait un malheur sur la Côte d'Azur?

Un ressortissant croate d'une cinquantaine d'année et déjà connu de la justice italienne pour des faits similaires et d'autres délits, a comparu devant le tribunal correctionnel de Monaco pour avoir blanchi 4 millions d'euros en Principauté. Une somme issue du "rip-deal", une escroquerie complexe portant sur des transactions immobilières.

>> LIRE AUSSI. Multirécidiviste, il blanchit 4 millions d'euros à Monaco grâce à une ingénieuse escroquerie immobilière

Le "rip-deal" est une escroquerie complexe qui porte le plus souvent sur des transactions immobilières. Une partie de la vente se fait légalement, l’autre sous forme de valise de billets: le dessous de table.

Une fois l’arrangement douteux accepté, le vendeur du bien, influencé la plupart du temps par l’évasion fiscale ou le blanchiment, retrouve l’acheteur (l’escroc) dans une villa pour finaliser le compromis. Ce dernier est porteur de la forte somme en liquide comme prévu dans sa mallette.

Mais au cours de la négociation, il prétexte de s’absenter un court instant. Pendant cet éloignement, grâce à un tour de passe-passe bien préparé, un complice, généralement caché dans un meuble à caisson, en profite pour échanger les billets par des fac-similés. Le vendeur, certain de son gain, repart avec… de la fausse monnaie. Il hésitera à porter plainte pour une transaction entachée de fraude.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.