“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Que nos élèves deviennent des citoyens numériques Un code vestimentaire pour tous les écoliers

Mis à jour le 05/09/2019 à 10:35 Publié le 05/09/2019 à 10:35
Dans le gymnase de l’école Saint-Charles, un point de vente a été organisé pour permettre aux parents d’acheter les tenues imposées dans les écoles à la rentrée.

Dans le gymnase de l’école Saint-Charles, un point de vente a été organisé pour permettre aux parents d’acheter les tenues imposées dans les écoles à la rentrée. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Que nos élèves deviennent des citoyens numériques Un code vestimentaire pour tous les écoliers

C’est la mesure forte de cette rentrée : tous les élèves du CP au CM2 devront porter le polo blanc et le gilet bleu marine, tenue expérimentée l’an dernier à l’école de la Condamine

C’est le credo de cette rentrée 2019 : la transition éducative. Une thématique-valise pour inscrire l’éducation monégasque dans le XXIe siècle, en donnant aux élèves les clés du monde actuel.

Pour Isabelle Bonnal, il s’agit principalement de « s’éduquer à la citoyenneté numérique, pour que nos élèves deviennent des citoyens numériques ».

Et l’apprentissage va démarrer tôt. Promesse du programme Extended Monaco, les élèves de 5 à 7 ans seront, au cours de l’année scolaire, initiés au codage numérique pour stimuler leurs capacités.

Découvrir le langage de la programmation informatique à l’âge où l’on apprend à lire et à compter, certains peuvent trouver le concept osé. Mais l’idée est vue comme un atout pour démarrer cet apprentissage de la programmation, qui se poursuivra ensuite au collège.

Autre volet de ce développement numérique, chaque enseignant du secteur public, en primaire et en secondaire, va être doté d’un ordinateur portable.

La distribution sera déployée tout au long de l’année scolaire. Une manière d’équiper les professeurs pour développer leur pédagogie sur le numérique.

Mais aussi, sur le plan de la sécurité, chaque ordinateur sera au diapason de la réglementation monégasque, ce qui évitera à un professeur d’utiliser en cours son ordinateur personnel, dont la sécurité ne peut pas être garantie à 100 %.

J-5 ! Lundi matin, enfants et adolescents de la Principauté retrouveront le chemin de l’école. Ils sont 5 745 élèves inscrits cette année dans les établissements monégasques(1).

Un effectif stable dévoilé hier à l’occasion de la conférence de presse de rentrée de l’Éducation nationale monégasque.

« Profiter de l’école »

Les équipes travaillent depuis de nombreuses semaines pour mettre sur de bons rails cette nouvelle année scolaire. « Je ne suis pas Nostradamus mais nous avons œuvré tout l’été pour que tout se passe bien », promet Isabelle Bonnal, directeur de l’Éducation nationale.

Elle invite les élèves qu’elle accueillera dès lundi matin à croire en eux, à cultiver le bien-être pour favoriser la réussite, « et à profiter au maximum de ce que leur apporter notre école en Principauté ».

Temps fort de cette rentrée, pour tous les écoliers des établissements publics du primaire (2 071 élèves), le code vestimentaire est généralisé et imposé du CP au CM2. Une décision qui fait suite aux deux années d’expérimentation de cet uniforme à l’école de la Condamine en 2017 et 2018. « Les parents de cet établissement étaient ravis, alors nous avons décidé d’étendre le dispositif à l’ensemble des écoles. »

« Sentiment d’appartenance »

Pour les élèves de primaire, ce sera donc polo blanc et gilet bleu marine avec logo de l’établissement pour entamer lundi les cours. « Cette mesure développe chez les élèves le sentiment d’appartenance à leur école et à la communauté éducative », assure Isabelle Bonnal.

Un point de vente des tenues a été installé à l’école Saint-Charles jusqu’au 7 septembre, pour que les familles puissent acquérir ces vêtements obligatoires et prévoir leur budget : 15 euros le polo à manches courtes, 16 euros le polo à manches longues, 19,50 euros le cardigan en coton. Pour le reste de la tenue, un pantalon ou une jupe sombre choisis librement sont conseillés.

Progressivement développé depuis deux ans dans les établissements publics, le code vestimentaire pourrait-il progresser jusqu’au secondaire et s’appliquer dans les années à venir aux collégiens ? « Pourquoi pas, répond Isabelle Bonnal. Nous y allons pas à pas mais nous ne sommes pas contre développer cette mesure un jour pour le collège. »

Stéphane Danna/Dir. Com.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.