Rubriques




Se connecter à

Port du masque élargi, durcissement du pass sanitaire, 3e dose... Les mesures envisagées pour endiguer la 5e vague de la Covid-19

Extension des rappels de vaccins anti-Covid, durcissement du pass sanitaire... Face à la reprise de l'épidémie de Covid-19, le gouvernement a confirmé mercredi ses grandes orientations. Elles devraient être annoncées ce jeudi 25 novembre par le ministre de la Santé, Olivier Véran, à 12h30.

La rédaction Publié le 24/11/2021 à 18:45, mis à jour le 24/11/2021 à 18:45
synthese
Olivier Véran, le ministre de la Santé Photo AFP

Comment endiguer la "fulgurante" 5e vague de la Covid-19 en France? Le ministre de la Santé, Olivier Véran, devrait annoncer de nouvelles mesures à la mi-journée, alors que la France présente un taux d'incidence proche des 200 cas pour 100.000 habitants dans le pays et que la hausse des contaminations est de l'ordre de 80% en une semaine.

Cependant, "nous pouvons éviter la submersion" à condition de prendre certaines mesures, a assuré Gabriel Attal, lors d'une conférence de presse, ce mercredi. "C'est en faisant respecter nos règles et en étant extrêmement scrupuleux que nous parviendrons à sauver les fêtes de fin d'année", a-t-il ajouté.

S'il a donné les grandes orientations de ces mesures : "accélération de la campagne de rappel vaccinal, renforcement du pass sanitaire et des gestes barrières comme le port du masque", dans le contexte actuel, le gouvernement a toutefois exclu un retour au couvre-feu ou au confinement comme c'est le cas depuis quelques jours en Autriche. 

Avant les annonces, le gouvernement consulte les parlementaires et les élus locaux, en mettant sur la table, plusieurs mesures et propositions. Voici ce qui était sur la table, lors de la concertation avec les différents élus.

 

Le port du masque élargi?

Le gouvernement pourrait décider de rendre à nouveau le masque obligatoire dans certains lieux soumis au pass sanitaire, dont les salles de spectacle, voire à l'imposer dans de nouveaux départements. C'est en tout cas ce qui semble se dessiner, au regard des dernières fuites gouvernementales.

Si les règles du port du masque sont devenues bien obscures, le gouvernement pourrait les clarifier. Actuellement, le port du masque est obligatoire par arrêté préfectoral dans 28 départements en France, dont les Alpes-Maritimes et le Var.

Des contrôles renforcés 

Respect des gestes barrières, port du masque en entreprise, présentation du pass sanitaire dans les commerces et les bars/restaurants... on peut s'attendre à un prochain durcissement des contrôles. "Nous pouvons éviter la submersion", a déclaré Gabriel Attal. "C'est en faisant respecter nos règles et en étant extrêmement scrupuleux que nous parviendrons à sauver les fêtes de fin d'année."

Le ministre de l'Intérieur a également fait passer dès mercredi 24 novembre des consignes de fermeté aux préfets pour le contrôle des passes sanitaires notamment dans les restaurants. "Il est impératif de remobiliser l’ensemble des acteurs concernés par l’application du passe sanitaire afin de limiter les effets de la nouvelle hausse des contaminations", a indiqué Gérald Darmani dans une note adressée aux préfets.

Dans cette même note, Gérald Darmanin demande également de maintenir à haut niveau la mobilisation des forces de l’ordre, "en recourant le cas échéant à la fermeture administrative des établissements".

Un durcissement du pass sanitaire? 

Parmi les autres orientations décidées pour freiner l'épidémie, le pass sanitaire, "un outil central" sera très probablement renforcé. 

 

La validité des tests PCR pour se servir du pass sanitaire pourrait être revue à la baisse pour les non-vaccinés. Elle pourrait être réduite à 24h, contre 72h aujourd'hui. "L'idée est de faire peser le poids des mesures sur les personnes non-vaccinées", selon Gabriel Attal.

La 3e dose pour tous les adultes

Ce sera sans conteste la plus grosse annonce, ou en tout cas, l'une des plus attendues. Le ministre de la Santé devrait annoncer l'ouverture de la dose de rappel à tous les adultes, avec un délai ramené à cinq mois au lieu de six, comme d'autres pays avant nous : Italie, Singapour, Israël... 

La question doit, à l'heure où nous écrivons, être tranchée par la Haute Autorité de Santé qui devrait rendre ses conclusions dans la matinée, ce jeudi. 

Selon plusieurs médias, cette troisième devrait être intégrée progressivement dans le pass sanitaire. 

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.