Rubriques




Se connecter à

ONU : Monaco confirme sa position contre la violence faite aux femmes…

Isabelle Picco, ambassadeur, représentant permanent auprès des Nations Unies, a participé à la Commission des Affaires sociales, Humanitaires et Culturelles de l'assemblée générale des Nations Unies, qui s'est tenue, le 6 octobre, à New York.

Publié le 16/10/2017 à 05:15, mis à jour le 16/10/2017 à 05:15
DR

Isabelle Picco, ambassadeur, représentant permanent auprès des Nations Unies, a participé à la Commission des Affaires sociales, Humanitaires et Culturelles de l'assemblée générale des Nations Unies, qui s'est tenue, le 6 octobre, à New York.

Lors du débat sur la promotion de la femme, elle a réitéré l'engagement de Monaco dans l'élimination de toutes formes de violence à l'encontre des femmes. Isabelle Picco a fait part des mesures prises aux niveaux national et international par le gouvernement princier pour aider les femmes victimes de violence.

 

Le représentant permanent de la Principauté a également rappelé la signature, en septembre dernier, du Pacte du Secrétaire général de l'ONU pour éliminer l'exploitation sexuelle et les atteintes sexuelles commises lors des opérations des Nations Unies. Monaco a en effet coparrainé toutes les résolutions du Conseil de sécurité sur cette thématique depuis 2008.

Enfin, Isabelle Picco a fait part de l'engagement de la princesse Caroline de Hanovre, Présidente de l'Amade Mondiale (lire pages 2 et 3), pour la construction d'un Institut dédié exclusivement au traitement médical des filles, des adolescentes et des femmes victimes de violence sexuelle en République démocratique du Congo.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.