Rubriques




Se connecter à

On sait qui a été nommée à la tête de la nouvelle ENA

Maryvonne Le Brignonen, directrice de la cellule de renseignement financier Tracfin, a été nommée mercredi à la tête de l'Institut national du service public (INSP), qui remplacera l'ENA le 1er janvier prochain, a annoncé le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques.

AFP Publié le 01/12/2021 à 15:26, mis à jour le 01/12/2021 à 15:27
Maryvonne Le Brignonen sera la directrice de l'INSP (nouveau nom de l'ENA) à compter du 1er janvier. DR

Mme Le Brignonen, 46 ans, a été nommée en Conseil des ministres pour une durée de quatre ans. C'est "une femme d'expérience et un exemple de méritocratie républicaine, à laquelle je suis particulièrement attachée", se réjouit dans un communiqué la ministre Amélie de Montchalin.

"Au sein de la direction générale des finances publiques, elle a su démontrer sa capacité à porter avec succès un projet de transformation et de simplification de grande envergure bien connu des Français, le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu", ajoute la ministre.

Diplômée de l'École supérieure de commerce de Toulouse, elle est passée par le secteur privé avant d'intégrer l'ENA en 2007 (promotion Émile-Zola) puis d'opter pour l'inspection des finances à sa sortie en 2010. Elle dirigeait Tracfin depuis l'été 2019.

 

Début novembre, le ministère avait indiqué que deux hommes et deux femmes restaient en lice pour prendre la tête de l'INSP.

Par ailleurs, le président Emmanuel Macron nommera prochainement Émilie Piette, actuellement secrétaire générale du ministère de la Transition écologique et solidaire, à la tête de la nouvelle délégation interministérielle à l'encadrement supérieur de l'État (DIESE).

Ces deux nominations "témoignent" de la "détermination" de l'exécutif à "poursuivre la féminisation de l'encadrement supérieur de l'État", fait valoir Mme de Montchalin.

Le Conseil des ministres a également examiné le décret organisant le nouvel Institut national du service public, qui remplacera l'Ecole nationale d'administration.

Un rapport de Jean Bassères, le directeur général de Pôle Emploi mandaté par le gouvernement pour tracer les contours de l'INSP, vient d'être publié et préconise de diversifier le recrutement en créant un quatrième concours réservé aux boursiers, de renforcer les liens de l'Institut avec le monde académique et de la recherche, ou encore de muscler l'offre de formation continue.

La mission propose en outre de rendre la formation moins académique et davantage tournée vers l'application et l'insertion professionnelle.

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.