Rubriques




Se connecter à

Monaco versera ses 3M€ promis aux vallées ravagées par la tempête Alex via La Fondation du Patrimoine

Les trois millions d’euros promis par la Principauté l’an dernier aux communes sinistrées par la tempête Alex vont être gérés par la Fondation du Patrimoine, chargée d’identifier les besoins.

CEDRIC VERANY Publié le 08/10/2021 à 17:00, mis à jour le 08/10/2021 à 16:56
Le prince Albert 2 et l’ambassadeur de France à Monaco Laurent Stefanini, aux côtés du ministre d’Etat Pierre Dartout qui recevait hier matin en sa résidence, Guillaume Poitrinal, le président de la Fondation du Patrimoine. (Photo Michaël Alési/Dir com)

Le geste était fort en symbole et en solidarité. Au lendemain de la tempête Alex qui a ravagé les vallées de l’arrière-pays niçois le 2 octobre 2020, la Principauté avait annoncé faire don de trois millions d’euros pour aider à la reconstruction des communes françaises de la Tinée, de la Vésubie et de la Roya particulièrement meurtries.

Une collectivité locale française ne pouvant pas passer un accord contractuel financier avec un état étranger, il aura fallu une année pour trouver la voie légale adéquate afin que la France puisse recevoir cet argent promis par la Principauté. Un quatrième million d’euros, annoncé en octobre dernier, pour la versant italien de la Roya est également en cours d’attribution légale.

La garantie recherchée

"On a cherché un moyen de faire vite et bien et après plusieurs réflexions, nous avons choisi de passer par l’intermédiaire de la Fondation du Patrimoine qui nous garantit que l’argent va être affecté très rapidement et que les opérations seront suivies de façon précise par la fondation pour notre compte, qui nous informera très régulièrement" décrypte le ministre d’État, Pierre Dartout, qui recevait hier matin en sa résidence, Guillaume Poitrinal, le président de la Fondation du Patrimoine.

Un organisme français, acteur de la préservation du patrimoine dans l’Hexagone, qui coordonne les besoins et les financements arrivant de divers biais. C’est avec cette structure que la Principauté a signé hier une convention en faveur du patrimoine des vallées sinistrées par la tempête Alex. En clair, c’est à la Fondation du Patrimoine que Monaco va verser les trois millions d’euros annoncés en octobre 2020, en suivant le principe de consacrer un million d’euros pour chaque vallée de l’arrière-pays sinistré.

 

À la fondation ensuite de faire le trait d’union pour lancer les projets, comme elle le fait aussi, par exemple, avec des états du Moyen Orient qui ont fait des dons à la France pour la reconstruction de Notre Dame de Paris.

"Que les dégâts ne soient pas irrémédiables"

Côté pratique, un travail collectif est amorcé entre la fondation, les municipalités des trois vallées qui vont être attributaires de la totalité des sommes, la préfecture des Alpes-Maritimes et l’État monégasque, regardant sur les attributions.

Un échantillon d’actions à lancer vers le patrimoine du secteur est déjà établi. Échantillon hétéroclite. Il va du remplacement d’un piano dans une église à la réfection d’une route forestière. En passant par la rénovation de ponts, de clochers, de murs effondrés. Principalement sur le domaine public, à l’exception pour l’heure d’un projet porté par un particulier. À chaque fois, le dossier est évalué et son exécution entièrement financée.

 

"Nous n’avons pas encore tout identifié et évalué, mais on y travaille" assure Guillaume Poitrinal, président de la Fondation du Patrimoine qui compte une équipe de 70 salariés et 750 bénévoles.

"La tempête a commis des dégâts que l’on ne souhaite pas irrémédiables sur le patrimoine et la générosité de l’État monégasque permettra de réaliser ces sauvetages". En parallèle, la fondation travaille aussi à l’accomplissement de mécénat d’entreprises sur le secteur. Et a lancé un appel aux dons de particuliers sur son site qui rassemble déjà 47.000 euros.

Sur place, les besoins restent énormes. "Je ne peux pas dire qu’il y a des projets plus emblématiques que d’autres" souligne Guillaume Poitrinal, "le patrimoine du secteur est bouleversant de diversité et nous allons aller à son secours dans son ensemble en suivant trois critères primordiaux: l’urgence, l’intérêt patrimonial et la capacité d’exécution de rénovation de qualité" détaille-t-il, rappelant qu’il faut aller vite. Sur ce point, la fondation aura ses ressources: "c’est l’objectif de nos bénévoles impatients de sauver le patrimoine".

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.