Rubriques




Se connecter à

Moins de viande, plus de cuisine maison, promotions… Vos cinq astuces pour gérer votre budget alimentation face à la hausse des prix…

[SERIE "ARGENT TROP CHER" - 2/5] Une hausse de +3,36% enregistrée pour le prix des oeufs, de +1,7% pour du papier toilette… Pas de doute, faire ses courses coûte plus cher. Dans une note publiée le 14 décembre dernier, l’INSEE prévoyait une baisse du pouvoir d’achat de 0,5% dans les six prochains mois. Comment faites-vous face à la hausse des prix de la nourriture? Nous vous avons posé la question et voici vos trucs et astuces.

Flora Zanichelli Publié le 12/01/2022 à 20:30, mis à jour le 15/01/2022 à 12:00
Vos cinq trucs et astuces pour faire vos courses malgré la hausse des tarifs Photo Unsplash.

#1 Moins de viande, de poisson, de fruits et légumes

Plusieurs d’entre vous ont déclaré consommer moins de viande et de poisson. Les fruits et légumes, également, pâtissent de la baisse du pouvoir d’achat, au profit des pâtes, du riz et des produits surgelés. 

"[Je consomme] davantage de produits bruts comme les fruits, les légumes et les surgelés et moins de protéines « plaisir », c'est-à-dire, du poisson et de la viande de bonne qualité, raconte Océane, à Nice. Je bois l'eau du robinet plutôt que l'eau minérale en bouteille."

A Toulon, Flavie confie : "J'ai drastiquement réduit les plaisirs : gâteaux, bonbons... plus de viande tous les jours non plus.... On n'achète que l'essentiel, et le minimum." Laetitia, dans le Var elle aussi, avoue : "On est devenus végétariens." Brigitte, à Carqueiranne, a la chance de pouvoir compter sur sa propre production : "On fait notre potager, je cuisine avec et congèle."

 

Le plus de la rédaction

Sur le site mangerbouger.fr, des conseils sont prodigués pour "bien manger sans se ruiner". Conseils pour une cuisine Zéro déchet, trouver des alternatives à la viande sans perdre en pouvoir nutritionnel, trouver une liste des aliments économiques, toutes les thématiques sont abordées.

#2 Cuisiner plutôt que d’acheter tout fait

Pour faire des économies, vous avez été nombreux à reprendre le chemin des fourneaux. Mélissa, à Cannes, nous écrit : "Les gâteaux. Nous préférons les faire maison plutôt que d'en acheter déjà tout faits. Je cuisine beaucoup moi même, je fais mes yaourts." 

Laurie, au Luc, indique, elle aussi, "remanier les recettes". D’autres évoquent encore préférer désormais "les petits plats qui mijotent".

Le plus de la rédaction

Aujourd’hui, il existe des applications suggérant des recettes pour faire à manger à partir de ce qu’on a dans son frigo, comme l’application Frigo Magic, une application qui permet de créer ses repas avec les ingrédients présents dans notre frigo.

#3 Cultiver l’anti-gaspillage

Pour bien utiliser les produits que vous avez achetés, vous avez été plusieurs à élaborer des stratégies comme l’explique cette autre lectrice qui raconte avoir "pris l'habitude de noter les dates de péremption sur le frigo afin de ne rien jeter". 

Joannie, à Vidauban, confie : "On a tendance à regarder les opérations anti-gaspillage ou les paniers to good to go". Cette application gratuite liste les boutiques à côté de chez vous proposant des paniers avec les invendus à prix réduits en fin de journée. 

Le plus de la rédaction

Plusieurs associations et particuliers luttent contre le gaspillage alimentaire. Parmi eux, les “Eco-charlie” qui collectent trois fois par semaine des centaines de kilos de denrées dans les magasins et boulangeries. Des pages facebook faisant référence à leurs actions et proposant de les rejoindre existent dans différentes communes. Devenue célèbre pour cuisiner zéro déchets, la niçoise Stéphanie Faustin a publié un livre où elle prodigue des conseils.

#4 Comparer les enseignes et repérer les promotions

Marjorie, à Cabasse, confie : "Je fais un peu plus attention aux prix et aux promotions mais surtout je passe quasiment tous mes achats par ma coopérative qui me permet de mieux maîtriser mon budget et de récupérer du pouvoir d'achat."

Nombreux sont ceux qui se sont tournés vers les supermarchés discount, comme Denis, à Draguignan, qui explique n’acheter plus que les produits en promotion. D’autres, encore, évitent les marques et observent attentivement les étiquettes, et notamment, les prix au kilo, plus parlants que le prix des produits confectionnés. 

 

Carine, à La Farlède, confie : "Je compare les prix au kilo, à l’unité et je me fixe un prix pour chaque aliment. Par exemple, pas plus de 0,20€ pour un yaourt." Geoffrey dans le Var, indique acheter, lui, certains produits en gros : "Comme par exemple le sac de riz de 20 kg au supermarché Asie". "Il faut acheter malin et parfois privilégier la marque distributeur au lieu de la grande marque car produits souvent similaires", ajoute Mélissa à Cannes. 

Pour Laurie, au Luc, "faire ses courses par drive permet de raisonner ses achats et de contrôler son budget car les achats compulsifs sont moins fréquents". Virginie, à Nice, elle, confie : "On élabore des repas et on planifie sur une semaine les courses. J'utilise les promotions et seulement si elles sont nécessaires et réellement rentables. Enfin, j'utilise entre 5 et 10 euros de coupons de réductions par semaine, couplés à la carte de fidélité de mon enseigne, j'économise entre 12 et 25 euros pour un panier moyen de 100 euros toutes les semaines. Cela prend du temps mais c'est une vraie économie à la fin de l'année."

Le plus de la rédaction

Quels lieux privilégier pour se fournir? En mai 2021, l’UFC que choisir publiait une carte recensant les supermarchés du plus cher au moins cher selon que vous soyez célibataire, en couple ou en famille. Résultat : en tapant votre code postal, vous pouvez établir un comparatif entre les enseignes dans un rayon de 5 à 20 kilomètres.

#5 Moduler sa fréquence d’achat selon ses besoins

Vous avez été nombreux, enfin, à avoir revu votre fréquence d’achat. Un lecteur de La Seyne-sur-Mer nous écrit : "Il faut éviter d'acheter en volume mais acheter par petite quantité pour éviter de gaspiller". 

Brigitte, à Carqueiranne, confie, elle, "ne faire ses courses qu’une fois par mois, pas plus".Une habitude qui est encore peu répandue en France où, selon une enquête publiée par Statista en 2020, 78% des Français font en moyenne leurs courses une fois par semaine contre 19%, une fois par mois.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.