“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Mise en place d'un couvre-feu à 18h: une mesure qui a déjà démontré son efficacité

Mis à jour le 30/12/2020 à 17:37 Publié le 30/12/2020 à 17:16
Vers 22 h 45, vendredi, la police municipale a dressé 23 PV de 135 euros, rue Macé, à Cannes pour non-respect du couvre-feu notamment.

Vers 22 h 45, vendredi, la police municipale a dressé 23 PV de 135 euros, rue Macé, à Cannes pour non-respect du couvre-feu notamment. Photo Patrice Lapoirie

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Mise en place d'un couvre-feu à 18h: une mesure qui a déjà démontré son efficacité

Alors que le gouvernement réfléchit encore à la façon dont on peut contenir l'épidémie, l'avancement de l'heure du couvre-feu a été évoqué pour une vingtaine de départements. Mais cette mesure est-elle efficace?

Contenir l'épidémie, coûte que coûte. C'est ainsi que le gouvernement aborde les prochaines semaines de janvier, après les fêtes de fin d'année.

Alors que tout semble être remis en question en raison des contaminations à la Covid-19 qui ont atteint un plateau, le gouvernement réfléchit à la meilleure façon de contenir l'épidémie.

Géographiquement, la France se trouve désormais coupée en deux et ce sont vingt départements qui inquiètent particulièrement l’exécutif.

Ils se situent tous, dans l'Est de la France: la région Grand-Est, l’Ardèche, l’Allier, la Haute-Saône ou encore les Alpes-Maritimes.

La mesure privilégiée à ce stade est un couvre-feu ramené de 20 heures à 18 heures à partir du 2 janvier. Mais cette mesure, déjà en place depuis le déconfinement du 15 décembre dernier, est-elle efficace? 

Quel est le but d'un couvre-feu? 

L'idée principale du couvre-feu en période de crise sanitaire est d'agir sur les rassemblements privés, angle mort des mesures de prévention déjà en place. 

"Le confinement nocturne a pour but de limiter les relations sociales la nuit, car c'est aujourd'hui au cours de soirées que se fait la principale partie des contaminations. (...) Le fait de ne pas pouvoir se déplacer pour aller en soirée permettra de limiter ce mode de contamination", analyse auprès de l'AFP, Bruno Megarbane, chef du service de réanimation médicale de l'hôpital Lariboisière (AP-HP), dans une vidéo publiée sur le compte Twitter du gouvernement français.

Si le couvre-feu parvient à ralentir le nombre de contaminations, "il faut compter deux semaines pour voir un impact sur les nouvelles personnes diagnostiquées, et trois semaines pour voir un impact sur les indicateurs à l'hôpital", expliquait à l'AFP Dominique Costagliola, épidémiologiste et directrice de recherche à l'Institut Pierre Louis d'Epidémiologie et de Santé Publique (IPLESP).

Des effets rapides et notables 

Pour comprendre les effets d'un couvre-feu, c'est de l'autre côté de l'Atlantique, en Guyane plus précisément qu'il faut regarder.

Dans ce département, le couvre-feu a été instauré puis modulé en fonction des chiffres de contamination et selon l'ARS locale, ses effets ont été assez clairs: "on s’attendait à avoir fin juin 70 patients atteints du Covid-19 en réanimation. Pour la Guyane, c’est beaucoup. On était en gros dans la même situation qu’actuellement en métropole. Et du fait du couvre-feu, nous avons bénéficié d’une réduction de moitié du pic d’hospitalisations en réanimation", expliquait Clara de Bort, directrice de l'ARS de Guyane à franceinfo. A cela s'est également ajouté une diminution d'un tiers de la circulation du virus. 

Dans une étude publiée le 18 décembre dernier, Santé Publique France note un impact positif du couvre-feu sur les courbes.

 Le 17 octobre 2020, un couvre-feu a été instauré de 21 heures à 6 heures du matin dans les neuf métropoles les plus touchées par le virus.

Une semaine plus tard, le 24 octobre 2020, le couvre-feu a été étendu à neuf métropoles supplémentaires dans lesquelles la transmission virale augmentait de façon critique.

Dans ces métropoles, le taux d'incidence a été diminué et des admissions à l’hôpital ont connu une évolution favorable,"7 à 10 jours après la mise en œuvre des mesures de freinage", note SPF.

Et de conclure que le couvre-feu, en tant que mesure de freinage montre son efficacité sur divers indicateurs. Cette efficacité que le gouvernement peine tant à trouver. 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.