“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

LIVE. Les Alpes-Maritimes en confinement partiel: un rassemblement contre les mesures sanitaires à Nice

Mis à jour le 23/02/2021 à 12:45 Publié le 23/02/2021 à 12:19
La place Masséna, à Nice, pendant le premier confinement.

La place Masséna, à Nice, pendant le premier confinement. Photo Sébastien Botella

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

LIVE. Les Alpes-Maritimes en confinement partiel: un rassemblement contre les mesures sanitaires à Nice

Face à la propagation du Covid-19 dans le département, où le taux d'incidence est le plus élevé de France métropolitaine, le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé lundi une série de mesures, dont un reconfinement partiel, une première au niveau local en métropole. L'ensemble de ces mesures sont prises pour une période initiale de 15 jours, a précisé Bernard Gonzalez.

Confinement le week-end pour 63 communes des Alpes-Maritimes, port du masque obligatoire dans les zones très fréquentées dans tout le département, fermeture des commerces de plus de 5.000 m²... le préfet a annoncé lundi de nouvelles mesures, inédites en France métropolitaine, pour endiguer l'épidémie de la Covid-19. 

"La situation sanitaire est particulièrement inquiétante dans les Alpes-Maritimes", avec "500 personnes qui tombent malades par jour", mais elle "ne correspond pas à la situation de l'ensemble du pays", a insisté lundi le ministre de la Santé, Olivier Véran.

"Un confinement le week-end permettra notamment de décourager nos visiteurs de se rendre sur la Côte d'Azur pendant ces vacances d'hiver", s'est félicité le maire LR de Nice Christian Estrosi.

Suivez avec nous les dernières infos. Si vous utilisez notre application, vous pouvez suivre notre live ici.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.