“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Liberté d'expression, réforme du bac, crise sanitaire... Les trois grands défis de 2021 dans l'académie de Nice

Mis à jour le 11/01/2021 à 18:01 Publié le 11/01/2021 à 17:43
Illustration d'une classe dans l'académie de Nice en 2020.

Illustration d'une classe dans l'académie de Nice en 2020. Photo Dylan Meiffret

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Liberté d'expression, réforme du bac, crise sanitaire... Les trois grands défis de 2021 dans l'académie de Nice

Fermeture des écoles imposée par la crise sanitaire, transformation numérique, liberté d’expression menacée... Après une année 2020 exceptionnellement compliquée pour le monde de l’éducation, les défis à relever restent nombreux.

 A l’occasion de ses vœux à la presse, le recteur de l’académie de Nice Richard Laganier est revenu sur les trois grands défis de 2021.

Conforter la liberté d’expression

Parmi les événements marquants de l'année écoulée, l’assassinat terroriste de Samuel Paty. Ce professeur tué le 16 octobre dans les Yvelines, pour avoir, dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression, montré à ses élèves des caricatures de Mahomet parues dans le journal Charlie Hebdo.

"Un assassinat horrible qui a a ébranlé toute la maison éducation, note Richard Laganier. Notre devise nationale, la laïcité, ainsi que la liberté pédagogique de nos professeurs sont menacées. Cette menace, l’Education nationale la prend au sérieux".

Dans l’académie de Nice, une cellule de soutien psychologique aux professeurs a été créée.  Animée "par des spécialistes des valeurs de la laïcité", elle propose, deux fois par semaine, pendant la pause méridienne, un temps d'échange pour les enseignants qui le souhaitent.

"On a été réactif en terme de protection juridique et fonctionnelle, se félicite le recteur d'académie. Il faut sortir d’une logique d’autocensure. Un projet de loi viendra conforter cette action. Elle sera là pour aller plus loin dans la lutte contre les séparatismes. Il y a la nécessité d'être formés et unis".

Une formation complémentaire autour de la laïcité, à destination des professeurs et des chefs d'établissement, sera prochainement mise en place. 

Réforme du baccalauréat

Parmi les réformes, "bousculées" par la crise sanitaire, qui vont donc se poursuivre en 2021, celle du baccalauréat.

Le nouveau baccalauréat pour les filières générale et technologique sera bien mis en place, avec des résultats en contrôle continu, puis, en juin, le grand oral et l’épreuve de philosophie.

Soit "60% de contrôle continu, 40% d’épreuves. Nous nous rapprochons des pratiques de l’université" détaille Richard Laganier.

Sur la plateforme Parcoursup (qui sera active le 20 janvier pour formuler ses voeux), les notes en contrôle continu apparaîtront automatiquement.

Depuis le 1er janvier le ministère de l’Education est aussi celui de la jeunesse et des sports. En résulte notamment la création d’un baccalauréat "métiers du sport" ainsi que l’option sport pour le bac gestion.

Parmi les autres nouveautés du système éducatif, des moyens supplémentaires octroyés à l’école primaire, assure le recteur qui annonce la création, dans l’académie, de 95 postes supplémentaires pour permettre, notamment, le dédoublement des classes en zone d’éducation prioritaire et limiter le nombre d’élèves en grande section de maternelle.

Dans le secondaire (collège et lycées), la valorisation de la voie professionnelle et de l’apprentissage va se poursuivre afin de faciliter l’insertion des jeunes.

Défi sanitaire

En 2020, malgré la période de "confinement stricte où l’école ne se faisait plus à l’école, nous avons assuré une continuité pédagogique de 368.000 élèves, certes avec des zones blanches. 1400 écoles et établissements scolaires ont été au rendez-vous. Nous avons tous appris de cette période" revient le recteur. La transformation numérique, pédagogique et l’hybridation vont donc se poursuivre.

Dans les lycées, l'hybridation (50% en présentiel, 50% en distanciel) va durer au-delà du 20 janvier. Comme dans les universités.

En France, 3.433 écoles rurales ont été labellisées écoles numériques, parmi lesquelles 55 écoles de l'académie. Ce qui se traduit par l'octroi de moyens complémentaires pour les équiper en outils numériques.

"Nous avons le devoir d’être optimiste. Nous sommes confrontés à un monde en grande bascule qui ne nous rend pas la vie facile. Mais il y a en France une vraie appétence pour l’école. Je veux retenir de 2020 le sourire sur le visage des élèves quand ils ont retrouvé leur établissement scolaire au printemps" conclut le recteur d’académie.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.