“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les théories du complot cartonnent chez les Français, voici 4 choses à retenir de l'enquête Ifop alarmante

Mis à jour le 06/02/2019 à 18:28 Publié le 06/02/2019 à 16:00
Le sondage révèle que, pour l'attentat de Strasbourg, 10% des Français interrogés croient à un complot.

Le sondage révèle que, pour l'attentat de Strasbourg, 10% des Français interrogés croient à un complot. Photo Frederick FLORIN / AFP.

Les théories du complot cartonnent chez les Français, voici 4 choses à retenir de l'enquête Ifop alarmante

Un sondage, mené par l'Ifop pour la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch, s'inquiète de l'importance du complotisme chez les Français.

"11-septembre organisé par le gouvernement américain", "Lady Di assassinée", "vaccins mortels": les théories du complot de toute sorte fleurissent sur Internet depuis des années... et les Français y adhèrent de plus en plus.

Une théorie du complot, c'est quoi? "Un récit pseudo-scientifique, interprétant des faits réels comme étant le résultat de l’action d’un groupe caché, qui agirait secrètement et illégalement pour modifier le cours des événements en sa faveur, et au détriment de l’intérêt public", rappelle le site du gouvernement "On te manipule".

>> LIRE AUSSI. Sauriez-vous détecter une théorie du complot?

1. Les théories qui cartonnent

D'après le sondage de l'Ifop, 27% des Français croient en l'existence  des "Illuminati, une organisation secrète qui cherche à manipuler la population", 25% adhérent à la théorie du grand remplacement selon laquelle "l'immigration serait organisée délibérément par nos élites pour aboutir à terme au remplacement de la population européenne par une population immigrée."

22% approuvent l'idée qu'il "existe un complot sioniste à l'échelle mondiale".

Chiffre encore plus inquiétant,  43% des sondés soutiennent que "le ministère de la Santé est de mèche avec l'industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins."

2. Le complotisme "traverse toute la société"

10% des interrogés croient au moins à sept des théories du complot qui leur ont été soumises, 21% adhèrent à cinq théories ou plus, et seuls 35% ne croient à aucune des dix théories testées dans cette enquête.

"Le complotisme n'est plus un phénomène marginal, mais traverse toute la société française." explique Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch dans Le Point.

3. Ceux qui y croient le plus

Les jeunes, les personnes non-diplômées, les plus modestes et ceux qui ont l'impression d'avoir "raté leur vie" sont plus perméables à la rhétorique complotiste.

Les jeunes seraient parmi les plus friands de théories complotistes.
Les jeunes seraient parmi les plus friands de théories complotistes. © Ifop
Les moins diplômés seraient les plus "sceptiques" aux versions officielles.
Les moins diplômés seraient les plus "sceptiques" aux versions officielles. © Ifop

Les proches de l'extrême-droite sont les plus sensibles aux théories complotistes: 27% des électeurs de Marine Le Pen et 23% de ceux de Nicolas Dupont-Aignan, croient à cinq théories conspirationnistes ou plus.

Ils ne sont que 10% chez les électeurs d'Emmanuel Macron.

33% des électeurs de la France insoumise valident l'idée d'un complot sioniste, contre 22% dans l'ensemble de la population.

Les électeurs RN seraient les plus complotistes.
Les électeurs RN seraient les plus complotistes. © Ifop

4. Les attentats, gros facteur de doute dans la société

Les Français ne trouvent pas très crédibles les explications officielles des attentats. 

Sur celui de Strasbourg du 11 décembre 2018, 13% des sondés estimant que "des zones d'ombre subsistent dans cette affaire et il n'est pas vraiment certain que cet attentat a été perpétré par Cherif Chekatt."

10% adhèrent carrément à la thèse selon laquelle il s'agit d'une "manipulation du gouvernement pour détourner l'attention des Français et créer de l'inquiétude dans la population en plein mouvement des Gilets jaunes"

Au moment des attentats de janvier 2015 visant Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher, seuls 2% des Français (selon une précédente étude Ifop) penchaient en faveur d'une manipulation.

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct