“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les salariés monégasques et azuréens invités à covoiturer

Mis à jour le 18/02/2016 à 08:49 Publié le 18/02/2016 à 08:42
La plupart du temps, il faut prendre son mal en patience pour entrer dans Monaco. L’objectif du covoiturage c’est aussi de fluidifier le trafic.

La plupart du temps, il faut prendre son mal en patience pour entrer dans Monaco. L’objectif du covoiturage c’est aussi de fluidifier le trafic. Photo Eric Dulière

Les salariés monégasques et azuréens invités à covoiturer

Depuis une dizaine d’années, la Principauté a mis en place le portail www.monacovoiturage.mc en collaboration avec le service des parkings publics et l’association MC2D (Monaco Développement Durable). L’objectif: mettre en relation les salariés qui souhaitent partager leur voiture.

Près de 40.000 personnes viennent quotidiennement travailler à Monaco. Or il est apparu que 80% des automobilistes sont seuls dans leurs voitures. La conséquence la plus visible n’est autre que les embouteillages qui empoisonnent Monaco chaque matin.

Pour inciter les salariés à se regrouper dans les véhicules (et limiter de ce fait l’impact sur la circulation et l’émission de pollution), les adeptes du covoiturage peuvent bénéficier de réductions sur les tarifs des parkings monégasques.

À Nice, le Département a mis en œuvre la même politique sur le site internet de la collectivité. Lancé en 2007, le covoiturage départemental n’a enregistré que 2.500 personnes. Mais un rapprochement en cours avec la CASA (communauté d’agglomérations d’Antibes) et donc Sophia Antipolis, devrait redynamiser une plateforme qui végète un peu.


www.monacovoiturage.mc


La suite du direct