Rubriques




Se connecter à

Les restaurateurs de Monaco redoutent des mesures sanitaires trop drastiques

En Principauté, rien n'est encore décidé. Les restaurateurs ignorent quand ils pourront rouvrir et dans quelles conditions. Mais quitte à choisir, ils préfèrent attendre encore un peu plutôt que d'avoir à gérer des mesures sanitaires trop strictes.

arnault cohen acohen@nicematin.fr Publié le 24/04/2020 à 22:37, mis à jour le 24/04/2020 à 22:39
"Il vaut mieux attendre et rouvrir nos restaurants un peu plus tard mais sans restrictions", estime la profession. Photo Jean-François Ottonello

Les restaurateurs de la Principauté en sauront peut-être un peu plus ce lundi 27 avril, au sortir de leur réunion avec le gouvernement. Car pour l’instant, ils sont dans le flou le plus total, tant au niveau d’une date de réouverture envisagée que des conditions sanitaires qui l’entoureront.

En tout cas, lundi, Alberte Escande compte bien tirer la sonnette d’alarme. Pour la présidente de l’Association des industries hôtelières monégasques, la situation est critique.

"La structure de nos restaurants est telle qu’il sera difficile d’appliquer des conditions sanitaires trop strictes. À Monaco-Ville en particulier, ils sont trop petits pour être rentables si l’on ouvre seulement une table sur deux ou si l’on exige qu’elles soient espacées d’un ou deux mètres. Quant aux établissements plus grands, ils vont perdre beaucoup d’argent si l’on rouvre avec des exigences trop drastiques."

Ne pas rouvrir dans la précipitation

Alberte Escande, elle-même gérante du restaurant Sensai au Portier, est très inquiète. Elle redoute que des confrères mettent la clé sous la porte si le gouvernement décide de rouvrir les restaurants trop vite.

 

"Si une décision est prise dans la précipitation pour faire comme la France, ce sera néfaste pour beaucoup d’entre nous. Il vaut mieux attendre et rouvrir nos restaurants un peu plus tard mais sans restrictions. Et pour tenir, il faut espérer que le gouvernement prolongera ses aides."

À ce jour, le gouvernement n’apporte aucun éclairage sur le calendrier et les conditions de réouverture des restaurants en Principauté. "Nous sommes en pleine réflexion sur le plan de déconfinement qui va démarrer le 4 mai, indique-t-on au Ministère d’État. L’heure est à la concertation avec tous les professionnels et acteurs du secteur."

Ce qui est sûr, c’est que les bars et restaurants ne seront pas les premiers à rouvrir à partir du 4 mai.

 

Le gouvernement mise d’abord sur les petits commerces, singulièrement avec prise de rendez-vous, comme les coiffeurs et salons d’esthétique. Histoire de se refaire une beauté après un mois et demi de confinement.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.