“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les restaurants restent fermés, Philippe Etchebest réclame "des mesures impopulaires mais efficaces"

Mis à jour le 21/01/2021 à 08:26 Publié le 21/01/2021 à 08:14
Philippe Etchebest.

Philippe Etchebest. Photo L. M

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Les restaurants restent fermés, Philippe Etchebest réclame "des mesures impopulaires mais efficaces"

Interrogé ce jeudi matin sur RMC, le chef réclame "des mesures impopulaires mais efficaces" au gouvernement.

Le propriétaire du restaurant "Le quatrième mur", à Bordeaux, était interrogé ce jeudi matin sur la chaîne de télé RMC à propos du maintien de la fermeture des restaurants en raison de l'épidémie de Covid-19.

S'il s'y attendait -"je ne suis plus surpris de rien"-, le célèbre chef estime que "c'est une catastrophe pour tout le monde. La logique du stop and go n'est pas tenable et donner des dates ce serait malhonnête".

"Un plan d'actions"

"Ce qu'il faut aujourd'hui ce sont des décisions strictes, dures et un plan d'actions. On repousse, on repousse (la date de réouverture, NDLR), mais il ne se passe rien".

"Les gens sont à bout, à cran, des restaurateurs pètent les plombs. Je n'appelle pas à la désobéissance, mais il y aura de la casse, les effets se feront sentir au printemps".

"J'ai envie de dire au gouvernement: soyez efficace. Il faut prendre des mesures impopulaires, mais efficaces. Mettons les moyens pour vacciner le maximum de personnes le plus vite possible".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.