Rubriques




Se connecter à

Les réfractaires au pass sanitaire et à la vaccination, à nouveau dans les rues

Ce samedi 18 septembre, 180 rassemblements étaient prévus en France, pour protester contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale des soignants.

La rédaction Publié le 18/09/2021 à 16:45, mis à jour le 18/09/2021 à 17:01
En août dernier, des opposants azuréens dans les rues de Nice. Photo Eric Ottino

Ils avaient promis de revenir et ils sont revenus... Les manifestants anti pass sanitaire et contre l'obligation vaccinale des soignants avaient annoncé 180 rassemblements en France, pour ce dixième week-end de mobilisation. 

Le ministre de la Santé Olivier Véran avait annoncé jeudi que "quelque 3.000 suspensions" avaient été signifiées à des personnels de santé non vaccinés contre le Covid-19, après l'entrée en vigueur mercredi de l'obligation vaccinale les concernant.

Une mobilisation en baisse?

"Bienvenue au Kontrolistan. Gloire à Macronescu notre guide", "Libérons la France", clamaient des pancartes, Place du Trocadero à Paris, où le rassemblement des Patriotes, à l'appel de Florian Philippot (extrême droite) réunissait à partir de 14h00 plusieurs centaines de personnes. Dans un autre petit rassemblement parisien, Anne, professeure agrégée de lettres récemment retraitée, rejetait le pass comme "une façon perverse d'imposer l'obligation vaccinale". "Je suis hallucinée de voir qu'on peut plus débattre. J'avais l'intention de me faire vacciner en mai et la propagande vaccinale m'en a dissuadée", a assuré à l'AFP cette femme de 67 ans.

A Lyon, une première manifestation a rassemblé dès 14H00 environ un millier de personnes, selon la préfecture. Sur certaines pancartes, on lisait "vaccinés contre les mensonges" ou "Stop, l'obligation vaccinale!". Les manifestants étaient 2.100 manifestants à Lille, selon la préfecture, soit 100 de plus que le samedi précédent. Selon une source policière, 17.000 manifestants étaient attendus samedi à Paris et 80.000 à 120.000 dans le reste du pays. Samedi dernier, les autorités avaient compté 121.000 manifestants sur l'ensemble du territoire, loin des 237.000 participants du 7 août.

 

Cinquante millions de vaccinés en france

Dans le même temps, l'épidémie de Covid-19 se calme en France, selon les autorités, et Emmanuel Macron s'était dit prêt jeudi à "lever certaines contraintes" dans "les territoires où le virus circule moins vite" sans toutefois donner d'échéancier précis. 

Sur près de 58 millions de Français de plus de 12 ans éligibles au vaccin, plus de 86% ont cependant déjà reçu au moins une injection. Les nouvelles manifestations interviennent au moment où le cap symbolique des 50 millions de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 a été atteint.

Le pass sanitaire est devenu obligatoire le 21 juillet dans les lieux accueillant plus de 50 personnes. Il a ensuite été étendu aux hôpitaux sauf urgences ou encore aux bars et restaurants, et le 30 août aux 1,8 million de salariés au contact du public. Le 30 septembre, il devrait être appliqué aux 12-17 ans.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.