Rubriques




Se connecter à

Les Plages électroniques: les trois mesures mises en place pour assurer la sécurité des festivaliers

Pour les Plages électroniques cannoises, plusieurs associations prennent différentes mesures pour éviter tous les dangers. éthylotests, appli smartphone... on fait le point.

Solène Gressier Publié le 06/08/2022 à 09:44, mis à jour le 06/08/2022 à 09:48
Parmi les associations présentes, G-Addiction, Saferet le Planning familial des Alpes-Maritimes. (Photos So. G.)

Ils ne laisseront pas l’insécurité gâcher la fête, surtout après les épisodes des intoxications au GHB et des piqûres, dites sauvages, qui en ont terrorisé plus d’un. Pour éliminer tout danger, les organisateurs des Plages électroniques ont sollicité diverses associations de prévention et de sensibilisation.

Toutes proposent une série de mesures. Présentation de trois d’entre elles.

Sobre, tu peux repartir en voiture

À l’entrée du site, le stand de G-Addiction et Avenir Santé donne le ton. Quand un groupe de potes passe devant le stand, l’un d’eux doit se désigner pour devenir Sam: celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas. "On garde ses clefs de voiture toute la soirée. S’il les réclame à la fin, il doit souffler dans l’éthylotest", explique Quentin Matton, directeur de G-Addiction. Sinon? "On propose d’autres solutions; VTC, taxis, trains, bus…"

 

Alerte un danger sur une application

Devant la montée du harcèlement en milieu festif, l’application Safer — disponible gratuitement sur IOS et Androïd — permet de signaler un comportement inapproprié. "Il y a trois boutons correspondant à différents degrés d’alerte sur lesquels on peut appuyer. Les 25 bénévoles présents reçoivent une notification et rejoignent immédiatement la personne, qu’elle soit victime ou témoin."

Besoin de parler?

Le Planning familial 06 persiste et signe: celle (ou celui!) qui ressentira le besoin de parler pourra trouver une écoute dans la safe zone, à l’intérieur du Palais, face à la scène. Surtout si cette personne vient d’être victime d’une agression sexuelle. Quoi qu’il en soit, les bénévoles seront "toujours du côté des victimes".

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.