Rubriques




Se connecter à

Les discothèques doivent fermer mais pas les restaurants ni les bars? Pour quelles raisons?

La rédaction Publié le 07/12/2021 à 16:15, mis à jour le 07/12/2021 à 16:23
Illustration boite de nuit, discothèque, fête. Photo archives Cyril Dodergny

Question de Jean

Les discothèques doivent fermer mais pas les restaurants ni les bars ? Pour quelles raisons ?

Bonjour Jean, 

Le Premier ministre a en effet annoncé ce lundi 6 décembre, la fermeture des discothèques pour une durée de 4 semaines, ce qui inclut donc les réveillons du Nouvel An. 

Les discothèques, lieu de contamination selon les scientifiques 

Une décision basée notamment sur l'étude de l'Institut Pasteur : l'étude ComCor. Cette étude menée depuis le début de la pandémie cherche à déterminer les lieux où nous nous contaminons le plus. Et sans réelle surprise, ce sont les endroits les moins ventilés, comme les soirées privées dans un lieu clos ou encore les discothèques qui sont pointées du doigt dans cette étude. 

"L’analyse a permis d’identifier les bars en intérieur et les soirées privées comme lieux de transmission du variant Delta chez les moins de 40 ans entre le 9 juin et le 9 juillet, avec un risque plus élevé pour les hommes comparés aux femmes. À leur ouverture, les discothèques ont également été des lieux de transmission", ont conclu les scientifiques de l'Institut Pasteur. 

 

"La conséquence pratique, c'est de rappeler l'importance de l'aération et du port du masque", avait d'ailleurs indiqué le responsable de l'étude, l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, également membre du Conseil Scientifique. En d'autres termes, les discothèques sont des lieux où le port du masque est difficile, la distanciation physique également. Tout comme le respect des gestes barrières. 

Les aérosols en lieux clos 

Largement documentée dans de nombreuses études, l'augmentation du risque de contamination dans les endroits mal ventilés vient du fait que le virus se transmet massivement via les aérosols, ces nuages de particules que nous émettons lorsque nous respirons et plus encore lorsque nous parlons, crions ou chantons. Ce qui est souvent le cas en boîte de nuit. 

Malgré cela, l'importance de l'aération (qui disperse ces nuages, comme de la fumée de cigarette) n'est pas toujours bien comprise par le grand public. "On n'a pas été assez clairs sur l'aération, nous les scientifiques", admet le Pr Fontanet, membre du Conseil scientifique qui guide le gouvernement français.

Aucun surrisque dans les restaurants 

A l'inverse, aucun surrisque n'a été mis en évidence à cette période pour les restaurants, ni dans les lieux culturels, les commerces (hors commerces de proximité), les restaurants (à une période où beaucoup opéraient en extérieur et avec aération), les lieux de culte, les activités sportives, et les rassemblements familiaux (hors mariages pour lesquels un surrisque a été documenté).

Il vous faudra donc vous armer de patience. Ce mardi 7 décembre, Emmanuel Macron s'est engagé à rouvrir les établissements le plus tôt possible. "On va essayer de rouvrir au plus vite, je m'y engage", a indiqué le Président en déplacement à Vierzon. Il a assuré que les discothèques seraient "indemnisées de manière exemplaire pour tenir durant cette période".

Posez votre question à la rédaction
Grands projets, enjeux locaux, coronavirus, travaux, politique, économie…
Posez toutes vos questions à nos journalistes. Et retrouvez leurs réponses dans la rubrique dédiée

Nos dernières réponses à vos questions

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.