Rubriques




Se connecter à

Les audiences radio terminent 2021 sur une embellie, France Inter en tête

Les audiences radio terminent 2021 sur une embellie, sans pour autant retrouver leur niveau d'avant pandémie, avec près de 41 millions de Français à leur son écoute, un contexte favorable pour France Inter qui s'impose au sommet du podium.

AFP Publié le 13/01/2022 à 12:18, mis à jour le 13/01/2022 à 11:59
Illustration. Photo AFP

"Jamais une radio n'avait parlé à autant de Français et n'avait été aussi fédératrice", se réjouit auprès de l'AFP Sybile Veil, directrice générale de Radio France, en commentant les résultats de France Inter.

Ce "fleuron du service public", d'après la dirigeante, a réuni quotidiennement 6,95 millions de Français sur la période novembre-décembre 2021.

Il s'agit d'un nouveau record d'auditeurs pour la station publique qui affiche une audience cumulée stable de 12,7%, malgré la chute de sa part d'audience sur un an (-1,1 point à 13,6%), selon les données Médiamétrie publiées jeudi.

Pas d'inquiétude pour autant dans l'état-major de la première radio de France. "C'est un plébiscite pour le service public en général et pour France Inter en particulier", selon Laurence Bloch, directrice de France Inter, qui voit dans ce résultat "la preuve que lorsque l'on respecte les auditeurs loin du clash et de la polémique, ils sont au rendez-vous".

 

Les auditeurs sont aussi revenus plus nombreux à l'écoute de la radio, un média particulièrement malmené ces deux dernières années par la pandémie, qui l'a amputé d'une bonne partie de son audience et donc de ses revenus publicitaires.

Le nombre d'auditeurs quotidiens de la radio, toutes stations confondues, a atteint 40,8 millions entre le 1er novembre et le 26 décembre, soit 429.000 auditeurs supplémentaires en un an et 178.000 de plus par rapport à septembre-octobre.

Cette éclaircie par rapport à l'année précédente s'explique par l'absence de restrictions des déplacements, qui avaient fait chuter l'écoute de la radio entre un reconfinement imposé en novembre et l'instauration d'un couvre-feu national en décembre 2020.

Le média n'a néanmoins pas retrouvé son niveau d'avant crise sanitaire: en novembre-décembre 2019, la radio comptait 42,3 millions d'auditeurs quotidiens, d'après Médiamétrie.

Europe 1 en chute continue

Dans ce contexte toutefois propice, RTL demeure la deuxième radio de France avec une audience cumulée de 11% (-0,2 point en un an) et 6 millions d'auditeurs quotidiens.

 

"C'est vraiment une très bonne performance pour nous", se félicite auprès de l'AFP Régis Ravanas, directeur général des activités radio du groupe M6, soulignant une forte hausse en un an de part d'audience à 13,6% (+0,7 point), qui marque une augmentation de la durée d'écoute de la station.

Franceinfo consolide sa place de troisième radio de France, décrochée un an plus tôt, avec près de 4,7 millions d'auditeurs quotidiens et une audience cumulée de 8,5%, toutefois en baisse de 1 point sur un an. "Nos résultats sont à un bon niveau, dans la moyenne haute des audiences de la chaîne", commente pour l'AFP Jean-Philippe Baille, directeur de franceinfo.

La radio publique est talonnée par NRJ (8,1% d'audience cumulée, -0,1 point en un an). Dans le reste du classement, Skyrock progresse (6,2%, +0,2 point), RMC reste stable (6,1%) et France Bleu recule (6%, -0,2%).

En revanche, Europe 1 poursuit sa chute aussi bien sur un an avec 4,2% d'audience cumulée (-0,8 point) et 448.000 auditeurs quotidiens en moins, que par rapport à septembre-octobre (-0,2 point).

Parmi les radios musicales, Nostalgie (+0,7 point à 5,9%) et Fun Radio (+0,4 point à 4%) signent les plus fortes progressions annuelles. "Nostalgie confirme son excellente dynamique avec 434.000 nouveaux auditeurs quotidiens recrutés en un an, sa plus forte progression historique et la plus forte hausse toutes stations confondues", salue Maryam Salehi, directrice déléguée à la direction générale NRJ Group.

Les Indés Radios, groupement de 130 stations locales, régionales et thématiques, rebondissent aussi fortement (+1 point à 14,3%), avec 579.000 auditeurs gagnés en un an, montrant "qu’une autre voix est possible à côté des offres musicales ou généralistes", selon Jean-Éric Valli, président des Indés Radios.

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.