“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les appels au boycott de produits français se multiplient au Moyen-Orient après l'attentat de Conflans

Mis à jour le 25/10/2020 à 13:59 Publié le 25/10/2020 à 13:39
Un rayon de Vache qui rit dans un magasin du Qatar, samedi.

Un rayon de Vache qui rit dans un magasin du Qatar, samedi. Photo AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les appels au boycott de produits français se multiplient au Moyen-Orient après l'attentat de Conflans

L'Organisation de coopération islamique, qui réunit les pays musulmans, a déploré "les propos de certains responsables français (...) susceptibles de nuire aux relations franco-musulmanes", ciblant la promesse d'Emmanuel Macron de "ne pas renoncer" aux caricatures.

Les appels au boycott de produits français se multiplient depuis samedi dans plusieurs pays du Moyen-Orient, après l’émoi suscité par les propos du président Emmanuel Macron, qui a promis de ne pas "renoncer aux caricatures" du Prophète Mahomet, interdites dans la religion musulmane.

Le chef de l'État français s'était exprimé jeudi lors d'un hommage au professeur Samuel Paty, décapité par un assaillant islamiste après avoir montré à ses élèves de 4e des dessins de Mahomet à l'occasion d'un cours sur la liberté d'expression.

La Turquie, l'Iran, la Jordanie ou encore le Koweït ont dénoncé la publication des caricatures du Prophète.

L'Organisation de coopération islamique, qui réunit les pays musulmans, a déploré "les propos de certains responsables français (...) susceptibles de nuire aux relations franco-musulmanes".

Sur les réseaux sociaux, les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis vendredi, à travers les hashtags en arabe.

Plusieurs exemples de produits alimentaires ou cosmétiques retirés des rayons ont déjà été constatés au Qatar, tandis que 430 agences de voyages du Koweït ont décidé de suspendre les réservations de vols vers la France. En Jordanie, c'est le Front d'action islamique, un parti d'opposition, a appelé les citoyens à boycotter les produits français.

Les pays du Golfe, notamment le Qatar, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, représentent un marché de plus en plus important pour les exportations de l'industrie agroalimentaire française.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.