Rubriques




Se connecter à

Le souverain fait citoyen d'honneur de Palerme

Le prince Albert II a reçu cette distinction mardi à l'occasion de sa visite en Sicile où il a assisté au départ de la régate Palermo/Monte-Carlo

C.V. Publié le 23/08/2018 à 05:03, mis à jour le 23/08/2018 à 05:03
Mardi après-midi à Palerme, le souverain a été accueilli par Leoluca Niscemi, le maire de la ville.
Mardi après-midi à Palerme, le souverain a été accueilli par Leoluca Niscemi, le maire de la ville. Gaetan Luci / Palais princier

Après quelques jours de vacances, le prince Albert II a repris ses déplacements et engagements officiels cette semaine. Mardi, il était attendu dans la capitale de l'île italienne, Palerme.

Première étape dans le golfe de Mondello, à la mi-journée, le souverain est monté à bord du navire Gregoretti pour assister au départ de la course nautique Palermo/Monte-Carlo. La quatorzième édition de la régate compte cette année 53 équipages avec un mélange de marins professionnels et de jeunes navigateurs.

 

Partis des eaux de Sicile, les premiers bateaux devraient arriver dans les prochaines heures en Principauté.

Reçu à la villa Niscemi

Pour le souverain, sa visite à Palerme s'est poursuivie, après le départ de la course, vers la villa Niscemi, qui accueille d'ordinaire les hôtes illustres de la ville. Un cadre choisi par le maire, Leoluca Orlando, pour offrir au prince Albert II la citoyenneté d'honneur de la ville, au cours d'une sympathique cérémonie où le souverain a reçu un document marquant son nouvel attachement avec la Sicile.

Le prince Albert II et Kofi Annan, ici en 1997 aux Nations Unies.
Le prince Albert II et Kofi Annan, ici en 1997 aux Nations Unies. AFP.
Le prince Albert II, desormais citoyen d'honneur de Parlerme.
Le prince Albert II, desormais citoyen d'honneur de Parlerme.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.