Rubriques




Se connecter à

Le pavillon de Monaco accueille 2.100 visiteurs le premier jour à l’expo de Dubaï

Ouvert au public depuis vendredi, le pavillon de Monaco a déjà accueilli des milliers de curieux sur le site de l’Expo Universelle. De quoi réjouir Albert Croesi, à la tête de cette grosse machine.

Propos recueillis par Joëlle Deviras Publié le 05/10/2021 à 15:00, mis à jour le 05/10/2021 à 15:21
Dubaï a ouvert sa formidable vitrine sur les savoir-faire de 192 pays, parmi lesquels Monaco. Ici, Albert Croesi, administrateur délégué, entouré de son équipe. (Photos Frédéric Nebinger)

Il est rentré avant-hier de Dubaï et prépare déjà son prochain séjour pour l’Expo Universelle à laquelle participent 192 nations dont son pays: Monaco.

Dans son bureau de la rue Princesse-Florestine, Albert Croesi, administrateur délégué de Monaco Inter Expo, règle, gère, arbitre. Sur la table de réunion sont entreposés tous les goodies: "On a des objets collectors édités en 360 exemplaires". (360, comme "Monaco 360", le nom du pavillon monégasque à Dubaï pour évoquer la palette la plus large de tous les savoir-faire en Principauté. Le téléphone n’arrête pas de sonner. Coup de fil d’un chef de chantier dubaïote pour remonter une fenêtre, suivi d’un appel de l’intermédiaire monégasque. "Il a bien compris: je veux que ce soit rapide, efficace et pas cher."

Avec l’ouverture de l’Expo 2020 au public, les 58 femmes et hommes qui composent le personnel monégasque doivent prendre leurs marques et trouver leur rythme de croisière. Albert Croesi, en capitaine de bateau, trace la route. Parce qu’avec 1.500 à 2000 visiteurs par jour, ils n’ont pas de quoi s’ennuyer.

 

Comment s’est passé le lancement de l’Expo?

Une "pré-ouverture", sur invitations uniquement, a été organisée vendredi 24 septembre. Ce jour-là, nous avons fait 1.200 entrées. Mais le lancement public était vendredi 1er octobre, après une soirée officielle la veille. Et nous avons accueilli 2.100 visiteurs le premier jour à Dubaï. Samedi, alors que la France faisait une "journée nationale", il y eut 1.600 entrées, et dimanche 1er octobre 588.

Quel a été le premier événement?

Dimanche, une délégation de Pleion, société monégasque spécialisée en gestion de fortune, a été la première à privatiser l’espace conférence. Une soixantaine d’invités étaient présents.

La venue de ce groupe privé lance le début d’une longue série?

Absolument! Nous avons déjà réservé 112 journées privatisées avec des entités monégasques. Pour nous, le but est de montrer que Monaco dispose de nombreuses activités qui continuent leur développement.

 

Qui ont été vos premiers visiteurs?

Dimanche, nous avons reçu de jeunes scolaires de Dubaï, un ministre libanais et une délégation d’Indiens. J’ai également reçu le directeur de la prochaine exposition d’Osaka au Japon en 2025.

Votre prochain temps fort?

Une délégation de la Mission pour la transition énergétique menée par Annabelle Seydoux le 14 octobre.

Des premiers constats que vous avez faits, qu’est-ce qui plaît aux visiteurs?

Ils sont surpris par la diversité de nos savoir-faire et s’attardent sur la maquette de l’extension en mer Mareterra, les travaux du Centre Scientifique de Monaco sur les coraux ou les manchots en lien avec le réchauffement climatique, la présentation de la Voxan Wattman [née dans les ateliers du groupe Venturi, ndlr], la moto électrique la plus rapide du monde.

Le Pavillon est-il conçu pour une pause restauration?

 

Un Café de Paris a été installé avec le chef Philippe Joannès et son équipe.

Combien de personnes avez-vous embauchées?

J’ai recruté cinquante-deux jeunes de Monaco qui s’ajoutent aux six salariés de Monaco Inter Expo.

Au total, ce sont cinquante-huit personnes qui vont rester sur place durant les 182 jours d’expo.

Où logent-ils?

À dix minutes à pied du site, dans des résidences hôtelières flambant neuves avec cuisines équipées, chambres avec salle de bain attenante. Les jeunes vivent en colocation dans des appartements de deux ou trois chambres. Des magasins ont ouvert à proximité immédiate pour disposer de tous les services utiles.

Quel bilan tirez-vous de ces premiers jours d’ouverture?

 

C’est très encourageant; d’autant que tout le monde sait que les Expos Universelles démarrent toujours lentement pour ensuite monter progressivement en puissance.

‘‘

112 journées privatisées avec des entités monégasques ”

‘‘

Surpris par la diversité de nos savoir-faire ”

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.