“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le confinement va être prolongé au moins jusqu'au 15 avril

Mis à jour le 27/03/2020 à 17:11 Publié le 27/03/2020 à 17:01
Les Français toujours confinés.

Les Français toujours confinés. Clément Tiberghien

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le confinement va être prolongé au moins jusqu'au 15 avril

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé vendredi que le confinement était renouvelé jusqu'au 15 avril pour lutter contre la propagation du coronavirus. Il pourra encore être prolongé.

Il fallait s'y attendre. Edouard Philippe annoncé vendredi après-midi, depuis midi, la prolongation de la durée du confinement des Français jusqu'au mercredi 15 avril.

"Il est clair que nous n'en sommes qu'au début de la vague épidémique, elle a, c'est vrai, submergé le Grand Est depuis plusieurs jours, elle arrive en Ile-de-France et dans les Hauts de France, a justifié le Premier ministre. C'est pourquoi, avec l'accord du président de la République, j'annonce aujourd'hui le renouvellement de la période de confinement, pour deux semaines supplémentaires, à partir de mardi prochain. Soit jusqu'au mercredi 15 avril".

Et après le 15 avril tout le monde dehors? C'est loin d'être aussi sûr. "Cette période pourra être prolongée si la situation sanitaire l'exige. Je remercie les Français pour leur civisme, leur patience et leur solidarité. Je vous donne rendez-vous demain pour un point complet avec le ministre de la Santé, Olivier Véran", a-t-il précisé.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.