La ballerine Bernice Coppieters reçoit le trophée de femme de l’année FLMM 2022

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, l’association Femmes Leaders Mondiales Monaco a remis son trophée de femme de l’année FLMM. Il a été décerné à la ballerine et maître de ballet principal des Ballets de Monte-Carlo, Bernice Coppieters.

M. C. Publié le 09/03/2022 à 15:21, mis à jour le 09/03/2022 à 15:22
Bernice Coppieters, maître de ballet principal des Ballets de Monte-Carlo. Photo Jean-François Ottonello

Ce prix met en lumière les femmes responsables et solidaires, à partir de leur parcours individuel, pour promouvoir la place et l’impact de ces femmes dans la société afin de dynamiser l’égalité des droits entre les hommes et les femmes.

Hommage aux femmes ukrainiennes

"Longtemps la femme a plus représenté la danse que les hommes. La poésie des pointes, la sensualité de la chair, la force du corps qui dessine et s’élève…toute cette magie qui rend la ballerine irremplaçable, inimitable, a souligné Bernice Coppieters. J’ai la chance de vivre au sein d’une compagnie merveilleuse, composée de plus de 20 nationalités. L’égalité, la parité et la tolérance y sont tellement naturelles qu’on ne le remarque même plus. C’est un rêve que je souhaite à toutes les femmes et tous les hommes sur terre."

 

La danseuse a aussi rendu hommage à celle qui l’inspire depuis son arrivée à Monaco en 1991, la princesse Caroline de Hanovre. "Elle m’a nommée étoile en 1995. Sans [elle] je ne serais pas qui je suis aujourd’hui", a-t-elle assuré.

Bernice Coppieters a rendu hommage à celle qui l’inspire depuis son arrivée à Monaco, la princesse Caroline de Hanovre.

Enfin, Bernice Coppieters a profité de son discours pour adresser une pensée au peuple ukrainien. "À l’heure où je prononce ces mots, comment ne pas penser à ces êtres humains qui sont en grande détresse à seulement quelques milliers de kilomètres d’ici ? Beaucoup de femmes sont parmi eux.

Certaines sont très âgées et n’hésitent pas à aller dans la rue au péril de leur vie. Certaines sont danseuses au sein du national ballet de Kiev et ont échangé leurs pointes pour des kalachnikovs. J’ai une pensée émue et solidaire pour toutes ces femmes de l’année, discrètes, qui ne recevront jamais de prix mais qui luttent de toute leur force et leurs convictions. Je célèbre leur courage."

Bio express

Bernice Coppieters, née en Belgique, a fait ses débuts au Ballet Royal des Flandres où elle est nommée soliste. Elle rejoint les Ballets de Monte-Carlo en 1991, où elle est nommée danseuse étoile par la princesse Caroline de Hanovre.

Muse de Jean-Christophe Maillot, elle interprète plus de 40 créations du chorégraphe pour les Ballets de Monte-Carlo ainsi que les personnages les plus marquants qui font la réputation de la Compagnie : Juliette dans Roméo et Juliette, le rôle-titre dans La Belle, La Mort dans Faust…

En 2015, Bernice Coppieters est nommée maître de ballet principal des Ballets de Monte-Carlo et assiste, depuis, Jean-Christophe Maillot dans toutes ses créations.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.