“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

VIDEO. Ils se sont réapproprié leur quartier en créant un petit oasis de verdure

Cap-d'Ail négocie avec la Métropole pour toucher une partie des bénéfices des am...

"Comment mieux prendre soin de nos aînés?": participez à la consultation citoyen...

Pas de péage à Nice, Centre commercial Open Sky, Johnny en chanson: voici votre ...

Pas de tram sur la ligne 1; Carte grise à vélo; Saisie bancaire à 84 ans: voici ...

Ils se bougent pour l'égalité femme homme au travail

Mis à jour le 23/01/2018 à 18:36 Publié le 23/01/2018 à 19:00
Anne-Gaël Bauchet, directrice de l'agence de conseil Alter Egaux

Anne-Gaël Bauchet, directrice de l'agence de conseil Alter Egaux Sophie Casals

Ils se bougent pour l'égalité femme homme au travail

Le ministre du Travail Muriel Penicaud a annoncé vouloir supprimer l'écart de salaire entre homme et femme à travail égal d'ici à 2022. En attendant, nous avons recueilli auprès de femmes et hommes de terrain, chefs d'entreprise, responsable évolution professionnelle, cinq propositions pour lutter contre cette inégalité.

A compétences et postes équivalents, les femmes gagnent en effet entre 10% et 19% de moins que les hommes *. Elles touchent, en moyenne, 1 943 euros net par mois (à plein-temps, dans le privé ou le public) contre 2 399 euros pour leurs collègues masculins. Dans certains secteurs, comme les activités financières et d’assurances, les écarts de salaires atteignent les 39 %. Autre constat : dans le public, comme dans le privé, plus on grimpe dans la hiérarchie, plus les inégalités se creusent, avec des écarts de salaires oscillant entre 15 à 25%. Au détriment des...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct