Hausse des cas de Covid: Elisabeth Borne lance un "appel solennel" à porter le masque dans les transports et à se faire vacciner

Interrogée lors des Questions au Gouvernement, sur les mesures que le gouvernement compte mettre en place, face à la recrudescence des cas de Covid, Elisabeth Borne a lancé un "appel solennel".

La rédaction Publié le 29/11/2022 à 16:03, mis à jour le 29/11/2022 à 16:02

Les cas de Covid sont en hausse, l'épidémie de bronchiolite bat son plein et le virus de la grippe saisonnière pointe le bout de son nez. De quoi mettre à plat les services de santé mais aussi, gâcher les fêtes de fin d'année. 

Interrogée sur les mesures que le gouvernement souhaite mettre en œuvre, pour "permettre" aux français "de passer des fêtes de fin d'année le plus sereinement possible", Elisabeth Borne s'est adressée aux députés, ce mardi, lors des Questions au Gouvernement. 

L'appel à porter le masque et à se faire vacciner 

La Première Ministre a lancé un "appel solennel" à "respecter les gestes barrières" et "porter le masque lorsque nous sommes avec des personnes fragiles dans les transports en commun".

"Des petits gestes qui sauvent des vies", a-t-elle dit. "Cette nouvelle vague nous le rappelle: l'épidémie n'a pas disparu, le virus tue encore et frappe encore", a prévenu Elisabeth Borne.

A cela, la Première ministre a ajouté un "appel à la vaccination contre la grippe et contre le Covid". "Vaccinez-vous, cela vous protège, cela protège notre hôpital", a lancé la Première ministre. 

Chez les 60-79 ans, seuls 37% sont considérés comme protégés par la vaccination ou une précédente infection; chez les 80 ans et plus, 21%, selon le ministère de la Santé et de la prévention.

Les niveaux de vaccinations ne sont aujourd'hui "pas suffisants", a indiqué mardi lors d'un point presse le ministère. "Il reste trois semaines de mobilisation avant Noël, c'est maintenant que ça se joue", selon l'épidémiologiste, Pascal Crepey. 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.