“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Grippe aviaire H5N8: pas de risque connu "à ce jour" pour les humains en France, des comparaisons en cours avec le virus russe

Mis à jour le 20/02/2021 à 22:12 Publié le 20/02/2021 à 22:08
Illustration.

Illustration. Photo AFP

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Grippe aviaire H5N8: pas de risque connu "à ce jour" pour les humains en France, des comparaisons en cours avec le virus russe

Le gouvernement français a assuré samedi que le virus de la grippe aviaire H5N8 présent sur des volailles en France ne présentait, à ce jour, "pas de risque de transmission à l'Homme", mais des comparaisons sont en cours avec le virus ayant contaminé des personnes en Russie.

"A ce jour, 130 séquences virales complètes ont ainsi été obtenues. Aucune des analyses réalisées par l’Anses (ndlr: agence de sécurité sanitaire) n'a montré de propriétés laissant craindre un risque de transmission à l’Homme du virus de l’influenza aviaire présent sur des volailles en France", selon un communiqué des ministères français de l'Agriculture et de la Santé.

Mais les ministères ajoutent que les services français cherchaient à comparer le virus russe à ceux présents en France: "Les équipes de l’Anses étudient avec la plus grande attention les informations, en particulier le séquençage du virus détecté chez les personnes contaminées et leur comparaison avec les virus circulant chez les volailles en France".

Et "les résultats de la comparaison des séquences du virus russe et des virus circulants sur notre territoire seront communiqués dès que possible".

L'agence Santé Publique France et le Centre National de Référence des virus respiratoires (dont la grippe), observatoire qui centralise les informations à l'échelle nationale, "ont également été saisis pour conduire conjointement cette analyse de risque", indique le communiqué.

L’épizootie d’influenza aviaire, qui sévit en France et en particulier dans le Sud-ouest, depuis décembre 2020 avec 466 foyers détectés à ce jour, "a connu un net ralentissement" depuis plusieurs semaines, grâce à l'abattage préventif de plus de trois millions de volailles, affirment conjointement les ministères.

Cette stratégie "continuera d’être appliquée sur toute nouvelle suspicion dans le sud-ouest pour juguler au plus vite tout risque de dissémination du virus", préviennent-ils.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.