Rubriques




Se connecter à

Fréquentation de salles de cinéma, influence des plateformes, rayonnement du Festival de Cannes... Une étude s'est penchée sur les habitudes des Français

Une nouvelle étude Odoxa, réalisée entre le 27 et le 28 avril dernier que le Festival de Cannes demeure l'un des évènements incontournables du cinéma.

La rédaction Publié le 17/05/2022 à 06:30, mis à jour le 17/05/2022 à 19:00

La crise sanitaire a eu un immense impact sur le secteur des arts et du cinéma en particulier. Alors que les plateformes semblent prendre de plus en plus de place dans les habitudes des Français, il apparait dans une nouvelle étude Odoxa pour Logical Pictures Group, réalisée entre le 27 et le 28 avril dernier que le Festival de Cannes demeure l'un des évènements incontournables du cinéma. Et qu'il demeure une référence notable avec un rayonnement bien au delà des frontières. 

Les Français attachés au cinéma 

La France est le premier marché en Europe pour le cinéma. 27% des Français affirment regarder systématiquement ou souvent des films au cinéma, soit trois points de mieux que la moyenne européenne (24%). Les Français regardent aussi plus régulièrement qu’ailleurs les films à la télévision (76% contre 68% en moyenne en Europe). 

Avec l'arrivée des plateformes numériques, on aurait pu penser que la crise allait toucher plus gravement les cinémas mais point positif, elle semble moins toucher les cinémas français que leurs homologues européens: 52% des Français regardent en effet systématiquement ou souvent des films sur les plateformes contre 59% en moyenne en Europe.

Les jeunes vont plus au cinéma que les 65 ans et plus

Et ces habitudes touchent les moins de 35 ans, majoritairement: 78% d'entre eux regardent des films sur les plateformes contre seulement 22% des 65 ans et plus, quand 80% de ces derniers regardent des films à la télévision contre 56% des 18-24 ans. Quelle conclusion en tirer? A en croire les habitudes des français, les plateformes pourraient remplacer la télévision au cours des années à venir. D'ailleurs, plus de la moitié des Français (59%) est abonné à au moins une plateforme (Netflix, OCS, Prime Vidéo...)

 

La même tendance s’observe aussi concernant la fréquentation du cinéma. Le fait que les jeunes affectionnent le virtuel et les plateformes ne les empêchent pas d’être les plus nombreux à fréquenter les salles obscures : 33% des moins de 35 ans vont au cinéma contre seulement 21% des 65 ans et plus.

Une tendance de fréquentation de salles à la baisse 

Mais si les jeunes y vont plus souvent, dans leur globalité, les Français y vont moins qu'avant la crise sanitaire. Roselyne Bachelot indiquait d'ailleurs le 6 février dernier qu’à période comparable avant la crise sanitaire, nous comptions 25% de spectateurs en moins sur le début d’année 2022. Et cette baisse est attestée par les chifffres. Ainsi, selon Odoxa, 39% des Français y vont moins souvent contre 9% qui y vont plus souvent. Et la tendance à la baisse se confirme:  29% des Français comptent se rendre moins souvent au cinéma dans les mois à venir contre seulement 12% ayant l’intention de s’y rendre davantage.

Les salles de cinéma ont dû fermer leurs portes pendant de longs mois durant la crise sanitaire. Si l’on avait pu penser que les Français allaient reprendre leurs habitudes une fois réouvertes, les chiffres montrent que la fréquentation n’est pas revenue à la normale. 39% des Français y vont moins qu’avant la crise sanitaire contre seulement 9% s’y rendant davantage.

Et les mois qui viennent ne s’annoncent pas sous les meilleurs auspices pour les salles. Un Français sur 3 compte se rendre moins souvent au cinéma. Seuls 12% ont l’intention de s’y rendre davantage. Quel que soit le genre du film, la majorité des Français préfèrent les voir seuls chez eux. Alors pourquoi aller au cinéma lorsqu'on préfère être chez soi? En majorité (70%), les Français estiment que c'est une occasion de sortie. Vient ensuite la technologie des systèmes de visionnage et les nouveautés. 

Le Festival de Cannes rayonne malgré tout

Si les salles de cinémas font parfois grise mine, le Festival de Cannes conserve son aura. Ainsi, ce sont 77% des Français et 78% des Européens qui considèrent que le Festival de Cannes est l’un des plus grands évènements mondiaux autour du cinéma.

 

Un sentiment partagé par une majorité d'Italiens (81%), les Britanniques (79%), les Allemands, les Espagnols (77%) et par les Belges (76%). Une bonne nouvelle également, la moitié des jeunes âgés de 18 à 24 ans, la même portion d'habitants des grandes agglomérations sont près en majorité à assumer être influencés par Cannes.

La Palme d'Or, moteur dans les salles? 

Les récompenses cannoises semblent aussi influer sur les comportements des Français : Plus de 4 français sur 10 ont envie d'aller voir le film qui a gagné la récompense suprême, pratiquement autant que l’Oscar (46%). Un chiffre qui ne se vérifie pas toujours dans les salles. 

Alors que la Croisette n'avait que "Titane" à la bouche durant la quinzaine, et que les rumeurs allaient bon train pour une éventuelle Palme d'Or pour ce film dans les dernières heures, le succès en salles n'a pas été au rendez-vous. Seuls 303.000 spectateurs ont été voir le film en salles à sa sortie.

Et les Français ne seraient pas contre une révision de certaines règles. "Une large majorité de Français et les deux-tiers des jeunes souhaitent que les films produits par les plateformes intègrent la sélection du Festival à l’avenir", indique l'étude. 

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.