Fin du Chômage Total Temporaire Renforcé prévue le 31 décembre à Monaco

Le prince Albert II l’avait annoncé lors de son interview à Monaco-Matin, à l’occasion de la Fête nationale.

Marie Cardona Publié le 27/11/2021 à 14:32, mis à jour le 27/11/2021 à 14:23
Au plus fort de la crise, jusqu’à 22.500 salariés ont été soutenus par le CTTR. Parmi les secteurs les plus touchés, la restauration. Photo Monaco-Matin

Le CTTR (Chômage Total Temporaire Renforcé) prendra fin au 31 décembre, compte tenu des indicateurs de reprise économique, a confirmé le gouvernement.

"À travers ce dispositif temporaire et exceptionnel, jusqu’à 22 500 salariés par mois au plus fort de la crise ont été soutenus, et plus de 2 650 employeurs de la Principauté ont été accompagnés. Au cours de ces deux dernières années l’État monégasque a ainsi financé le CTTR à hauteur de plus de 141,40 M€", détaille le gouvernement.

Le CTTR réactivé si besoin

Et de préciser: "Il pourrait être ponctuellement réactivé si le gouvernement se trouvait confronté à la nécessité de suspendre certains secteurs d’activité pour des raisons tenant à la situation sanitaire".

Le dispositif d’exonération partielle des charges patronales (EPCP) s’éteindra aussi à la fin de l’année 2021. Il aura concerné "1.640 salariés, pour un montant de 4 millions d’euros de cotisations prises en charge par le gouvernement entre juillet 2020 et septembre 2021. D’ici à la fin de l’année, le montant pourrait atteindre les 5 millions d’euros."

Quant au dispositif de prêt garanti par l’État, il a déjà permis d’engager 17,3 millions d’euros d’investissements par les différentes entreprises qui y ont fait appel.

Le gouvernement poursuit la mise en œuvre de mesures de soutien à travers le plan de relance économique, qui a mobilisé initialement 80,8 millions d’euros depuis sa mise en œuvre.

Les acteurs économiques pourront aussi s’appuyer sur l’aménagement concerté du temps de travail issu de la loi n° 1.505 le 24 juin 2021, lequel leur donnera flexibilité et possibilité d’ajustement aux fluctuations de leur activité liée à la situation actuelle.

La phrase

"Le CTTR doit s’arrêter au 31 décembre, mais si la situation devait être à nouveau problématique, bien sûr qu’il sera envisagé de le reconduire. Il concerne aujourd’hui quelques centaines de personnes. Au plus fort de la crise, c’était des dizaines de milliers."

Le Prince Albert II, dans son interview à Monaco-Matin publiée le 19 novembre.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.