“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Excès de vitesse: vers un accord entre la France et Monaco?

Mis à jour le 12/01/2016 à 05:09 Publié le 12/01/2016 à 11:28
Jeudi 7 janvier, Patrice Cellario, conseiller de gouvernement pour l'Intérieur, et Emmanuel Barbe, délégué interministériel français à la Sécurité routière, se sont rencontrés pour favoriser le libre échange des PV.	(Photomontage Cyril Dodergny)

Jeudi 7 janvier, Patrice Cellario, conseiller de gouvernement pour l'Intérieur, et Emmanuel Barbe, délégué interministériel français à la Sécurité routière, se sont rencontrés pour favoriser le libre échange des PV. (Photomontage Cyril Dodergny) Photomontage Cyril Dodergny

Excès de vitesse: vers un accord entre la France et Monaco?

Éviter que les conducteurs se sentent en impunité totale dès la frontière franchie: c'est la volonté de la France et de Monaco. Mais des obstacles techniques et juridiques demeurent.

Une Porsche ou une Ferrari lancée à vive allure sur l'autoroute? Généralement, les conducteurs le savent: les grosses berlines qui tracent la route bien au-delà de la vitesse limite autorisée sont immatriculées… à Monaco. Mais cette impunité va-t-elle perdurer? Jeudi 7 janvier, Patrice Cellario, conseiller de gouvernement pour l'Intérieur, et Emmanuel Barbe, délégué interministériel français à la Sécurité routière, se sont rencontrés pour évoquer notamment cette question.

«Dès 2010, la France a souhaité engager un dialogue constructif avec la Principauté dans l'optique, partagée, de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct