“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Emmanuel Macron annonce un reconfinement à partir de vendredi en France jusqu'au 1er décembre

Mis à jour le 28/10/2020 à 20:20 Publié le 28/10/2020 à 20:11
Le président Emmanuel Macron le 23 octobre 2020 à l'hôpital de Pontoise

Le président Emmanuel Macron le 23 octobre 2020 à l'hôpital de Pontoise POOL/AFP/Archives / Ludovic MARIN

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Emmanuel Macron annonce un reconfinement à partir de vendredi en France jusqu'au 1er décembre

Emmanuel Macron a pris sa décision: le président a annoncé mercredi au cours d'une allocution "la nouvelle étape" de la course de vitesse contre la progression exponentielle du Covid-19.

Le président de la République a annoncé mercredi un reconfinement à partir de vendredi et jusqu'au 1er décembre.

Emmanuel Macron entend "donner un coup de frein brutal" aux contaminations à la Covid-19. "Nous sommes submergés par l'accélération" de l'épidémie. "La 2e vague sans doute plus meurtrière que la première"", a-t-il ajouté. 

Le chef de l'Etat a évoqué un chiffre probable de 9.000 patients en réanimation mi-novembre. 

Des projections alarmantes de l'Institut Pasteur, remises à jour lundi et d'après lesquelles 98% des lits de réanimation seraient occupés par des patients Covid, ont nourri les conseils, mardi et mercredi matin, selon Les Echos.

Mercredi, le chef de l'Etat a "ouvert le conseil des ministres en insistant sur la dégradation massive, générale et largement inattendue que connaît l'Europe depuis plusieurs jours", a rapporté le porte-parole Gabriel Attal.

Plus d'infos à venir.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.