Rubriques




Se connecter à

Elles valent des centaines de milliers d'euros... Ces 5 montres d’exception seront vendues aux enchères au profit de de l'Association monégasque contre les myopathies

Ce samedi à Genève, 55 montres de luxe seront mises aux enchères au profit de l’association monégasque contre les myopathies. Les fonds récoltés se comptent souvent en millions d’euros.

Thibaut Parat Publié le 04/11/2021 à 08:00, mis à jour le 04/11/2021 à 07:56
C'est la pièce d'exception de cette vente aux enchères. Photo DR

Quand l’industrie horlogère se met au service de la recherche scientifique, la belle histoire se chiffre en dizaines de millions d’euros. Depuis 2005, une année sur deux, un dynamique Monégasque, Luc Pettavino, fédère des marques de luxe pour qu’elles créent des montres uniques vendues aux enchères à Genève. En huit éditions, 70 millions d’euros ont déjà été récoltés au profit de l’Association monégasque contre les myopathies, dont 35 millions rien que sur le cru 2019 avec une vente record signée Patek Philippe.

Ce samedi dans la ville suisse, sous le marteau de Christie’s, 55 montres seront proposées à la vente. Une collection stratosphérique où l’on retrouve des chefs-d’œuvre. Là, une montre de table, la plus chère de ce millésime. Ici, une pièce portée par le pilote Charles Leclerc. Sans oublier ces mécaniques complexes qui ont nécessité 110 heures de peinture au microscope ou encore des années de développement. "Toute cette force financière qui nous a été donnée a permis de créer des structures pour héberger les scientifiques. Dès 2022, on passera aux essais cliniques pour proposer un médicament générique pour les malades de la myopathie de Duchenne", résume Luc Pettavino. 

La montre la plus chère de la collection

LA pièce d’exception de ce millésime 2021 est signée Patek Philippe. La marque référente dans la haute horlogerie dévoile, non pas une montre se portant au poignet, mais une montre de… table. Les complications sont ainsi logées dans un coffret en argent sterling avec des éléments décoratifs en vermeil et des incrustations en noyer d’Amérique.

"Cette montre s’inspire d’une horloge de bureau livrée à James Ward Packard en 1923. Ils ont créé un calibre spécial pour l’occasion", explique Luc Pettavino, fondateur d’Only Watch. Prix de départ: entre 372.000 et 465.000 euros. Soit la plus haute valeur patrimoniale de cette exposition. "Elle partira à plusieurs millions d’euros", pressent-il. En 2019, sous les yeux du prince Albert II et de Charles Leclerc, une montre Patek Philippe avait déjà battu tous les records en s’envolant à… 28 millions d’euros (sur les 35 millions d’euros récoltés cette année-là).

Les doigts d'une main pour indiquer l'heure

Photo DR.

Un soir de 2012, alors qu’un dîner est organisé à son domicile californien, Francis Ford Coppola interpelle le génie de l’horlogerie, François-Paul Journe. Le réalisateur américain - à qui l’on doit la paternité de la trilogie Le Parrain et des films Dracula ou Apocalyspe Now - lui demande s’il est techniquement réalisable d’indiquer l’heure avec une main nichée dans une montre. "Les termes "aiguille" et "main" se disent "hand" en anglais", explique Luc Pettavino.

L’idée ne laisse pas insensible ce maître du temps. Après sept années de développement, il pond ce prototype où les doigts de la main se rétractent et se déplient pour indiquer l’heure. Une inspiration puisée du côté d’Ambroise Paré (1509-1590), père de la chirurgie moderne et inventeur de membres artificiels destiné aux blessés, de guerre notamment. Prix de départ: entre 279.000 et 372.000 euros.

 

Une montre recto-verso

Photo DR.

Quand deux horlogers indépendants associent leur savoir-faire, cela donne logiquement un produit d’exception. Denis Flageollet et Kari Voutilainen ont pondu un garde-temps… réversible. Recto verso.

A tout moment, selon l’humeur du jour, son heureux propriétaire pourra afficher la montre de son choix au poignet. D’un côté comme de l’autre, les deux horlogers indépendants ont conservé leur propre code.

"Les cadrans partagent un même mouvement mais avec des complications différentes, décrit Luc Pettavino. C’est un projet qui pourrait dépasser le million d’euros".

Pour l’heure, le prix de départ est fixé entre 186.000 et 233.000 euros.

Elle a nécessité 110 heures de peintures

 

Photo DR.

Avec un prix de départ oscillant entre 33.000 et 47.000 euros, ce chef-d’œuvre est le fruit d’une collaboration entre ArtyA, un artisan horloger suisse, et le célèbre guitariste John McLaughlin.

Produit dans l’atelier genevois Blandenier, le cadran aux couleurs vives et hypnotiques est inspiré de l’album le plus mythique du gratteur britannique. Six cordes en or composent ce chef-d’œuvre. "Il a fallu 110 heures de peinture à la main, grâce à un microscope, pour arriver à ce résultat", salue Luc Pettavino. Un vrai travail d’orfèvre.

 

La montre de Charles Leclerc

Photo DR.

Sur les clichés publiés par Charles Leclerc sur les réseaux sociaux, on l’aperçoit de temps à autre à son poignet. Cadran blanc, bracelet rouge. Les couleurs de la Principauté, sa patrie.

La RM 67-02, montre automatique la plus légère de la collection Richard Mille, sera l’une des pièces phares de la vente aux enchères à Genève (prix de départ: entre 251.000 et 307.000 euros). Depuis une décennie, la marque de montres suisse équipe le pilote prodige de la Scuderia Ferrari. De ses débuts en karting à la discipline reine de l’automobile.

C’est ce qu’on appelle miser sur le bon cheval. Le plus offrant pour cette montre - plate, élégante, colorée et sportive - recevra deux laissez-passer pour le prochain Grand Prix de Monaco. Avec, en prime, une rencontre avec Charles Leclerc et la possibilité d’assister à la course au cœur du paddock Ferrari.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.