“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Désespéré, un habitant de Saint-Dalmas lance une cagnotte pour construire un pont et se désenclaver après la tempête Alex

Mis à jour le 27/11/2020 à 09:12 Publié le 27/11/2020 à 08:00
Une bonne partie du pont a été emporté par les flots enragés de La Roya.

Une bonne partie du pont a été emporté par les flots enragés de La Roya. Photo DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Désespéré, un habitant de Saint-Dalmas lance une cagnotte pour construire un pont et se désenclaver après la tempête Alex

Depuis le passage de la tempête Alex, le pont qui lui permettait de rejoindre sa maison a été, en partie, emporté. Serge Bonneville qui vit à Saint-Dalmas espère pouvoir récolter suffisamment d'argent pour en reconstruire un nouveau. Les bras, il les a déjà.

"Je ne sais plus trop quoi faire, ni à qui m'adresser". Presque deux mois que La Roya déchaînée a emporté le pont qui permettait à Serge Bonneville de regagner sa demeure. 

Depuis le 2 octobre, il ne reste presque plus rien de l'ouvrage séculaire en pierre vouté. 

"Je peux passer par la montagne, mais c'est compliqué, surtout quand j'ai des choses lourdes à transporter. Pour me rendre à mon travail et faire mes courses, je suis contraint, désormais, d'arpenter un versant de montagne vertigineux et passer par un sentier de fortune. Cela me prend quinze minutes à pieds à travers les falaises et pentes glissantes", raconte le Sandalmassier qui commence presque à perdre espoir, malgré tout le soutien qu'on lui apporte. 

Ils sont nombreux à vouloir lui prêter main forte, mais l'argent manque. "Il faudrait entre 4.000 et 5.000 euros pour le matériel nécessaire. Nous avons de besoin de planches, de béton et de câbles", indique Sascha Burzynski, une connaissance dévouée et habitant de Saint-Blaise, qui se démène pour venir en aide à Serge Bonneville.

Un voisin l'a même aidé à lancer une cagnotte en ligne. Pour l'heure, plus de 1.500 euros ont été récoltés. Mais ce n'est pas assez. 

"Si le projet devenait caduc, je m'engage à rendre l'intégralité des dons à chaque donateur", insiste le sinistré. 

Des bénévoles, ainsi qu'une équipe de cordistes, menuisiers et maçons belges, ont déjà construit un pont dans le hameau de Piène-Basse dans la vallée de la Roya et sont prêts à faire de même pour aider le Sandalmassier. 

La cagnotte sera clôturée dans 35 jours, mais d'ici-là, tous espèrent que la somme nécessaire aura été réunie. Les dons de matériaux sont également les bienvenus.

Pour participer à la cagnotte, cliquez ici. 
Et pour contacter Serge Bonneville: serge.bonneville@gmail.com


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.