Des chèques vacances pour les salariés ayant travaillé au contact du public durant le confinement

Pour aider le tourisme à surmonter la crise économique qui accompagne la crise sanitaire, la région Sud-Paca lance un dispositif de chèques vacances à destination des personnes qui ont été en contact avec le public dans le cadre de leur activité pendant le confinement.

La rédaction Publié le 26/04/2020 à 15:24, mis à jour le 26/04/2020 à 15:30
La plage à Villeneuve-Loubet pendant le confinement Photo SB

Ils sont livreurs, caissiers, employés de commerce..., ils ont été au contact du public pendant le confinement, les collectivités de la région Sud-Paca vont leur offrir des chèques vacances d'un montant de 500 euros.

Des chèques "au secours du tourisme" durement touché par l'épidémie de Covid-19. La région estime à 4 milliards d’euros les pertes dans ce secteur phare de l'économie du quart sud-est de la France. Et 98% des professionnels de la filière en sont directement victimes.

À utiliser avant la fin de l'année

"Ce chéquier pourra être utilisé individuellement ou en famille, pour des prestations d’hébergement, de restauration et de loisirs en région, entre la date de réouverture de ces établissements et la fin de l’année", précise le communiqué. Il devra être utilisé exclusivement en région Sud-Paca, au sein du réseau des professionnels inscrits au réseau de l'Agence nationale des chèques vacances. 

 

Le chéquier sera attribué sous condition de domicile et de ressources, c'est-à-dire un quotient familial ne dépassant pas 700€. Aux premiers bénéficiaires s’ajouteront des publics en situation de fragilité économique, sélectionnés par les départements.

L'enveloppe globale de l'opération est estimée à 10 millions d'euros et sera financée par la région à hauteur de 4 millions d'euros et par les départements.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.