Rubriques




Se connecter à

Des centaines de véhicules étrangers encore refoulés à l'entrée de Monaco

Les contrôles effectués aux entrées de la Principauté ont ciblé les automobilistes étrangers et français hors Alpes-Maritimes. Et bon nombre d’entre eux ont dû rebrousser chemin…

E.F. et T.P. Publié le 17/02/2021 à 06:45, mis à jour le 17/02/2021 à 07:02
Contrôle de mise mardi aux différents accès de Monaco, comme ici devant le Jardin exotique. Photo Dylan Meiffret

71, 92, 13, 42, 77... Mardi, aux différentes entrées de la Principauté, il ne faisait pas bon arborer une plaque d’immatriculation avec le numéro d’un département autre que celui des Alpes-Maritimes, en ayant oublié son test PCR à la maison...

Et pour cause, tout au long de la journée, et comme ils l’avaient fait les jours précédents, les policiers monégasques se sont attachés à appliquer avec un zèle bien observé, un principe de réciprocité répondant aux mesures récemment prises par le gouvernement français.

Pour mémoire, les ressortissants monégasques ne peuvent plus circuler librement au-delà des frontières du 06 sans présentation d’un test PCR négatif et pour une durée maximale de 24 heures.

Du coup, tous les automobilistes français, hormis ceux des Alpes-Maritimes, souhaitant se rendre à Monaco, ont dû se soumettre à un contrôle tel que celui mis en place devant l’entrée du Jardin exotique.

Les véhicules d’entreprise aussi

Richard Marangoni, directeur de la Sûreté publique, rappelle que la mesure vise "les véhicules d’entreprise avec une plaque hors du 06, pour lesquels on s’enquiert de savoir s’il existe un motif d’ordre professionnel d’être à Monaco, que ce soit une activité ou une livraison; les véhicules avec une plaque étrangère dont les conducteurs doivent présenter un test PCR de moins de 72 heures. Faute de quoi, ils sont invités à faire demi-tour. Quant aux Français, s’il s’agit de travailleurs pendulaires, il n’y a pas besoin de test PCR. S’il s’agit d’habitants des Alpes-Maritimes non-résidents en Principauté, le test n’est pas nécessaire non plus tant qu’ils restent moins de 24 heures sur le territoire. En revanche, pour tous les autres départements, il faut présenter un test PCR de moins de 72 heures ainsi qu’une attestation de non-contagiosité."

 

Lundi déjà, 169 véhicules avaient été refoulés entre 7 heures et 18 heures, car ne répondant pas à ces critères. Et pour cette journée de mardi, les automobilistes ont été plus nombreux encore à se voir refuser l’entrée sur le territoire – 222 dont 8 concernant des touristes logeant à l’hôtel Quai des Princes de Cap-d-Ail, sur 1.344 contrôles effectués!

Certains, comme Loïc et sa femme, ont ainsi dû faire contre mauvaise fortune bon cœur... "On est en vacances, on voulait juste voir Monaco que l’on ne connaît pas et on ne savait pas qu’il fallait faire ce test, dit ce fonctionnaire originaire de Besançon. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois."

Sur place, les policiers monégasques n’ont pas rencontré de difficultés particulières lors de leurs échanges avec les conducteurs. "a se passe bien, confirmait l’un d’entre eux. Il faut dire que l’information a été bien diffusée et dans l’ensemble, tout le monde était au courant de ces mesures. Elles n’ont surpris personne..."

Sauf quelques petits malins qui imaginaient peut-être pouvoir passer outre.

Les règles assouplies aussi pour le Var

Le gouvernement princier a fait savoir mardi soir qu’il prenait acte "de l’annonce des autorités françaises faisant état de l’assouplissement du contrôle sanitaire pour les résidents de la Principauté de Monaco qui se rendent dans le Var".

"Concrètement, comme c’est le cas pour les Alpes-Maritimes, les résidents de la Principauté de Monaco peuvent désormais se rendre dans le département du Var, sans test PCR, pour autant que le déplacement reste inférieur à 24 heures", explique via un communiqué de presse le gouvernement princier. Il s’agit là d’un assouplissement supplémentaire qui va dans le sens de ce que demande le gouvernement princier aux autorités françaises."

Celui-ci annonce donc appliquer la réciprocité avec les résidents du Var...

"Ainsi, toute personne venant de France à Monaco doit présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures. Sont exemptés de cette disposition les travailleurs pendulaires, les scolaires et étudiants, ainsi que les résidents des Alpes-Maritimes et du Var venant en Principauté pour moins de 24h."

L’objectif est maintenant de lever la limite des 24 h

"Le gouvernement princier poursuivra le dialogue constructif avec les autorités françaises afin de lever le délai de 24 heures qui limite les déplacements dans le département du Var ainsi que dans les Alpes-Maritimes qui constituent le bassin de vie de Monaco." Un point important en effet, de nombreux monégasques possédant une résidence secondaire dans ces deux départements.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.