“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Covid-19: plus d'un million de personnes vaccinées en Paca, le virus circule encore activement

Mis à jour le 17/04/2021 à 07:49 Publié le 17/04/2021 à 09:00
1.003.737 premières doses et 367.987 deuxièmes ont été injectées dans la région Paca.

1.003.737 premières doses et 367.987 deuxièmes ont été injectées dans la région Paca. Dylan Meiffret/Nice Matin

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Covid-19: plus d'un million de personnes vaccinées en Paca, le virus circule encore activement

Plus d'un million de personnes ont été vaccinées en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, selon l'Agence régionale de santé (ARS).

Semaine après semaine, la vaccination continue de gagner du terrain dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

À la date de ce vendredi 16 avril, ce sont pas moins de 1.003.737 de personnes très précisément qui, selon l’Agence régionale de santé (ARS), ont reçu une première dose du vaccin contre la Covid-19, soit près d’un habitant sur 5.

Sur ce million, près de 370.000 personnes ont même reçu deux doses et sont désormais complètement vaccinées.

Mais malgré ces chiffres encourageants, le combat est encore loin d’être gagné, et dans la région comme partout en France, la vaccination (qui dépasse sur le territoire les 400.000 injections quotidiennes), va devoir continuer de s’intensifier.

Elle est désormais ouverte aux Françaises et Français âgés de 60 ans et plus, avec les vaccins Pfizer et Moderna.

"La 3e vague est loin d’être terminée"

Si la circulation du virus semble ne plus augmenter en France, d’après les indicateurs épidémiologiques, ceux-ci "se maintenaient à un niveau très élevé" durant la semaine dernière, a mis en garde vendredi Santé publique France.

Le nombre de nouveaux cas s’est ainsi maintenu à plus de 200.000 (230.770, contre 275.249 la semaine précédente), malgré un jour férié supplémentaire (Pâques).

Et avec plus de 13.000 hospitalisations hebdomadaires, plus de 3.100 admissions en réanimation et plus de 2.100 décès, "la tension hospitalière se poursuit sur l’ensemble du territoire métropolitain et la mortalité est toujours en hausse", ajoute Santé publique France.

Depuis lundi, le nombre de malades de la Covid-19 en réanimation s’est stabilisé au-dessus de 5.900, encore loin du pic de la première vague (7.000). 

"La troisième vague est loin d’être terminée", malgré "un certain nombre d’évolutions favorables", a prévenu vendredi le Premier ministre Jean Castex, lors d’un déplacement à Caen.

Pas de grandes promesses

Au moment où plusieurs pays européens accélèrent leur réouverture (Danemark, Suisse, Royaume-Uni, Belgique), l’exécutif maintient de son côté l’objectif de rouvrir de rares activités à la mi-mai, en se gardant bien de faire de grandes promesses.

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a rappelé qu’il s’agissait de rouvrir "certaines terrasses et certains lieux de culture".

Quant aux dates de réouverture des établissements scolaires (le 26 avril pour les maternelles/primaires et le 3 mai pour les collèges/lycées), elles "seront tenues", a-t-il ajouté, sans toutefois exclure que "certaines classes du collège" reviennent en demi-jauge, comme les lycéens.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.