“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Covid-19: les voyageurs venant d'Inde également soumis à un isolement obligatoire de 10 jours en France

Mis à jour le 21/04/2021 à 13:48 Publié le 21/04/2021 à 13:48
Au terminal 2 de l'aéroport Nice Côte d'Azur. Illustration.

Au terminal 2 de l'aéroport Nice Côte d'Azur. Illustration. Photo Eric Ottino

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Covid-19: les voyageurs venant d'Inde également soumis à un isolement obligatoire de 10 jours en France

Les voyageurs en provenance d'Inde vont être désormais également soumis à un isolement obligatoire de dix jours à leur arrivée en France, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

"Pour quelques pays où la situation sanitaire est gravissime et particulièrement inquiétante et préoccupante, nous serrons encore la vis", a-t-il déclaré à l'issue du conseil des ministres en annonçant que le conseil de défense sanitaire avait décidé dans la matinée d'ajouter l'Inde à la liste de pays dont les voyageurs sont déjà soumis à une quarantaine obligatoire (Brésil, Chili, Argentine et Afrique du Sud).

L'Inde est confronté depuis plusieurs jours à l'apparition d'un nouveau variant "double mutant" et a enregistré mercredi plus de 2.000 décès dus au Covid-19 et près de 300.000 nouveaux cas en 24 heures.

Cela représente l'un des bilans quotidiens les plus élevés au monde depuis le début de la pandémie, selon des données officielles.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.