Rubriques




Se connecter à

Covid-19: le taux d'incidence dépasse maintenant les 500 dans les Alpes-Maritimes

Le taux d'incidence, soit le nombre de cas positifs à la Covid-19 pour 100.000 habitants, continue sa folle progression dans les Alpes-Maritimes.

Damien Allemand Publié le 06/12/2021 à 21:00, mis à jour le 06/12/2021 à 21:21
Illustration dans un laboratoire qui analyse des tests PCR. Photo Dylan Meiffret

Et maintenant la barre des 500. Le taux d'incidence continue sa folle progression dans les Alpes-Maritimes alors que la France est frappée par la 5e vague.

Selon Santé Publique France, le nombre de cas positifs à la Covid-19 pour 100.000 habitants s'élevait à 513 dans les données publiées lundi 6 décembre 2021. Il n'avait plus été aussi élevé depuis le 17 août dernier, pendant la vague estivale. 

Le taux d'incidence a encore augmenté de près de 45% en une semaine dans les Alpes-Maritimes. 

 

Le département a franchi cette nouvelle barre symbolique au moment où le premier ministre, Jean Castex, a annoncé de nouvelles mesures restrictives, dont la fermeture des boîtes de nuit pour 4 semaines. 

Hormis cet été où les indicateurs avaient battu des records, le taux d'incidence n'avait jamais franchement dépassé la barre des 500 lors des précédentes "vagues" de l'épidémie de la Covid-19 dans les Alpes-Maritimes. 

Au mois de mars 2021, alors que nous connaissions un confinement les week-ends et un couvre-feu à 18h en semaine, le taux d'incidence avait tout juste atteint 500 au plus fort de la vague. 

Augmentation également dans les hôpitaux

Si le taux d'incidence augmente fortement, la situation est toujours sous contrôle dans les hôpitaux du département. Mais les chiffres repartent également à la hausse. 

D'après les données de Santé Publique France, 40 personnes étaient en réanimation dans les Alpes-Maritimes le 5 décembre. Soit une augmentation de plus de 20% en une semaine. 

212 patients également en hospitalisés pour cause de Covid-19 dans le 06. Un chiffre là aussi en hausse de près de 14% en une semaine. 

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.