Rubriques




Se connecter à

Christian Estrosi répond aux critiques sur l'annulation de Luna Park à Nice et confie son "inquiétude" face à la Covid-19

Christian Estrosi, a visité lundi 29 novembre le palais des expositions qui redevient un vaccinodrome géant à partir de mercredi. Et le maire de Nice a justifié son choix face aux critiques des forains et des organisateurs de salon.

Laure Bruyas Publié le 29/11/2021 à 13:19, mis à jour le 29/11/2021 à 13:20
"Peu importent les critiques, je me bats pour protéger", a martelé Christian Estrosi. Photo Frantz Bouton

Installer des box. Poser des barrières Vigipirate. Amener le mobilier qui servira aux infirmières, aux patients. Les agents de la Ville de Nice sont engagés dans une course contre la montre depuis ce week-end: il leur reste vingt-quatre heures pour "transformer" le palais des expositions en vaccinodrome géant. Tout doit être prêt mercredi. "Ma priorité, c’est la santé des Niçoises et des Niçois", a martelé Christian Estrosi, qui a visité les lieux ce lundi matin pour voir l’avancée du "chantier".

"400.000 doses d’ici à fin janvier"

Alors que l’épidémie enfle, que le taux d’incidence ne cesse de progresser et "qu’on voit apparaître une nouvelle forme de variant dont on ne sait pas quelle sera la fulgurance dans les prochaines semaines, je me bats pour protéger. Pour cela, il faut que nous soyons en capacité d’injecter 400000 doses de vaccin d’ici à la fin de janvier. Le préfet des Alpes-Maritimes lui-même considère que notre organisation telle qu’elle a fait ses preuves ici est la seule qui garantisse que nous puissions assurer ce rythme", a poursuivi le maire.

 

"Il n’y a pas à tergiverser! Peu importe les critiques des uns ou des autres…", a lancé Cristian Estrosi en référence au mécontentement des forains après l’annulation de Luna park et à l’inquiétude des organisateurs de salon qui craignent de subir le même sort.

80.000 SMS envoyés

Déjà 80.0000 SMS ont été envoyés aux habitants de la Métropole éligibles à la troisième dose (ou à la deuxième s’ils ont contracté la Covid-19), a ajouté la directrice de l’Agence sanitaire, environnementale et gestion des risques de la Métropole. Véronique Borré précise: "Le site  qui a une capacité de 5.000 injections par jour, 6.000 si nécessaire  est complet les cinq premiers jours mais une file spéciale est réservée aux plus de 65 ans et aux premières doses qui peuvent venir sans rendez-vous."

"Je suis inquiet, il faut aller vite, très vite. Je ne veux pas voir les Niçois et les habitants de la Métropole emportés par cette maladie", a conclu le maire de Nice.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.