Rubriques




Se connecter à

"C'est le chaos": le syndicat Snuipp 06 annonce 123 écoles fermées dans les Alpes-Maritimes, 75% des enseignants en grève

La mobilisation s'annonce massive: les enseignants, exaspérés par la valse des protocoles sanitaires liés à l'épidémie de Covid-19, sont appelés à une grève jeudi, qui devrait entraîner la fermeture de la moitié des écoles.

La rédaction Publié le 13/01/2022 à 10:29, mis à jour le 13/01/2022 à 10:30
Photo Grégory Leclerc

A Nice avant le départ du cortège, Gilles Jean, secrétaire départemental du syndicat Snuipp 06 a évoqué un "vrai ras-le-bol de la politique sanitaire dans les écoles". 

"Cela change tout le temps, on ne comprend plus rien", a-t-il expliqué. On veut une école 'secure' pour pouvoir enseigner mais en ce moment, cela ressemble plus à une garderie."

Selon le syndicat, 123 écoles étaient fermées ce jeudi en raison de la mobilisation avec 75% d'enseignants en grève. 

50 protocoles différents depuis le début de l'épidémie

"Depuis la rentrée de janvier, on est déjà 4 protocoles différents, une cinquantaine depuis le début de la crise. À chaque fois, il faut tout relire et s'adapter. On s'y perd et les parents aussi. Il faut absolument que Jean-Michel Blanquer et le gouvernement prennent conscience de ce qu'il se passe dans les écoles. C'est le chaos", a ajouté Gilles Jean. 

 

L'ensemble des syndicats enseignants ont appelé à la grève dans les écoles, les collèges et les lycées. Ils dénoncent "une pagaille indescriptible" dans les établissements scolaires -et notamment les écoles- en raison de l’épidémie de Covid-19 et des protocoles sanitaires.

Depuis 2000, la plus forte mobilisation dans l'éducation date du 13 mai 2003, lorsque les enseignants s'étaient mis en grève pour protester contre la réforme des retraites de François Fillon. Le taux de grévistes avait alors atteint 74% dans le premier degré, 70,5% au collège, 65% en lycée général et technologique et 62,2% en lycée professionnel.

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.